Le verdict vient de tomber dans l’affaire judiciaire qui opposait Youssoupha à Eric Zemmour. Malgré les arguments de Youss, le journaliste et chroniqueur a obtenu la condamnation du rappeur et de son producteur (EMI Musique France) suite à la phase le concernant dans son titre, A force de le dire ( “Je mets un billet sur la tête de celui qui fera taire ce con d’Eric Zemmour” disait-il).

Youssoupha est donc condamné à payer 800 euros d’amende avec sursis tandis que la directrice générale d’EMI Musique France doit verser de son côté 500 euros d’amende avec sursis.

Le jugement fait état de la condamnation pour injure et considère les lyrics de Youssoupha comme ayant : « une portée outrageante et méprisante en ce qu’il s’insère en point d’orgue d’une menace implicite ou d’un appel à faire taire un individu, au surplus nommément désigné, ce qui est précisément contraire aux fondements de la liberté d’expression dans une démocratie ».

Le rappeur a tout de suite tenu à réagir sur Twitter. Il se dit déçu mais tient à remercier tous ceux qui se sont mobilisés pour le soutenir lors du procès.