C’est l’une des punchlines les plus commentées du dernier album de Jay Z, Magna Carta Holy Grail. Dans Somewhereinamerica, Jigga fait référence à Miley Cyrus et à son penchant pour le twerk : “Somewhere in America, Miley Cyrus is still twerking”…

Si certains auraient pu y voir une attaque ou une moquerie, ce n’est pas le cas de Miley. Lors d’une récente interview, elle a même avoué que pharrell Williams, l’un des concepteurs de l’album de Hov, l’avais mise au courant qu’une phase allait la concerner sur un des morceaux. Loin d’être vexée, la chanteuse confie : “J’étais en promo mais j’ai pu l’écouter dans un club de Miami, c’était marrant”…