Après l’incident à la boutique Ünkut de Châtelet à Paris lundi 21 avril, l’affaire impliquant Rohff suit son cours… Déféré hier soir devant le parquet, Rohff a donc été placé en détention provisoire. Il doit être présenté ce jeudi 24 avril à un juge d’instruction qui devrait le mettre en examen pour “violences volontaires en réunion avec préméditation.” Rohff risquerait une peine de 7 ans de prison et 100 000 euros d’amende.

Selon l’avocat de Rohff, Me Francis Terquem, Housni se rendait ce lundi 21 avril à la boutique Wrung qui commercialise sa marque, Distinct (au 27 rue de la Ferronnerie, juste à côté de celle d’Ünkut), quand il a rencontré un groupe de fans “incontrôlables.” Selon les termes de l’avocat, s’en est suivi “un moment de folie” où Rohff emporté par l’excitation de ses fans s’est rendu à la boutique Ünkut.

boutique unkut

“La scène a été entièrement capturée par le système de vidéosurveillance du magasin,” raconte Le Monde qui cite une source judiciaire pour dévoiler ce que montrent les vidéos : “une série de violences, avec des coups de poing au visage donnés par Rohff sur la victime principale. Un second vendeur essaie d’intervenir pour stopper l’échange et se prend un coup.” Toujours selon Le Monde : “7 autres personnes ont participé à l’attaque. Elles n’ont pas encore été identifiées. Le rappeur a assuré qu’il ne connaissait pas ces fans.” Mais une autre source estime au contraire que les images “contredisent de façon très claire cette version.”

Pour Me Terquem : “La préoccupation principale de Rohff, désormais, c’est la santé de la jeune victime. C’est pour ça qu’il a spontanément annulé les dates de sa tournée.” La chaîne d’info i-Télé évoquait hier un concert organisé par Rohff dont les recettes seraient reversées à la victime de l’agression.

Booba s’est également adressé au jeune vendeur de 19 ans et sa famille, mais aussi à son public et aux médias à travers un communiqué posté sur sa page Facebook. Lire ici.