C’est le 4 mai que Rohff dévoilera le clip de Suge Knight, 2e extrait de son album Surnaturel, après Du sale. Mais aujourd’hui, c’est un document qui circule sur le web qui fait parler de lui. Et ce document dévoilé par Melty, une ordonnance du Tribunal de Grande Instance de Paris remise lors de sa mise en examen, serait la preuve que Rohff ne pourrait pas approcher de Booba. En effet, il y est stipulé que pour son placement sous assignation à résidence avec surveillance électronique, il lui est demandé de ne pas se rendre dans les “boutiques de la marque Ünkut” et de ne pas “recevoir”, “rencontrer”, ni “d’entrer en relation de quelque façon que ce soit” avec différentes personnes dont le “nommé Booba” (le nom étant mal orthographié sur le document ).

Un document diffusé par des proches d’Housni au moment où Booba s’est exprimé sur Rohff et leur clash dans différentes interviews à l’occasion de la promo pour la sortie de son nouvel album, D.U.C. Un document qui prouverait que Rohff ne pourrait donc pas intervenir face aux déclarations de Booba, créant une situation injuste. Un document livré au public avec un message : “L’enfant du système qui envie l’enfant du peuple, Rohff a la street crédibilité, le talent et le respect des quartiers. Il n’a pas besoin de faire le guignol de service pour se faire valoir. Facile de défier celui qui ne peut répondre parce qu’interdit par la justice. Comme le sait Booba, Rohff ne peut répondre, ses obligations judiciaires lui interdisent tout contact avec lui de quelque manière que ce soit. Preuve à l’appui selon l’extrait choisi de l’ordonnance, Booba a été informé de ces termes et en profite, quitte à en oublier de défendre son produit. Quel courage ! Merci à Booba de mettre autant de lumière sur Rohff au détriment de son propre album. Et oui la mauvaise pub reste de la pub…”

tribunal_doc_rohff_booba