A en croire les médias, 50 cent n’a jamais aussi bien porté son nom qu’en ce moment : il ne vaudrait pas plus que 50 Cent, même moins ! En effet, après la perte de son procès contre l’ex de Rick Ross, qui l’a condamné à payer 5 millions de dollars à Lastonia Leviston (pour avoir diffusé une sex-tape de cette dernière, voir ici), le rappeur a demandé son placement en faillite personnelle auprès d’un tribunal du Connecticut (un acte rendu possible selon le chapitre 11 de la loi sur les faillites des Etats Unis). Etrange, surtout quand on se réfère au classement Forbes qui estimait sa fortune à environ 155 millions de dollars (soit 140 millions d’euros).

En réalité, Fifty en parfait biznessman a juste cherché à protéger sa fortune, et ses placements financiers. En se déclarant en faillite personnelle, 50 pourrait tout simplement éviter le règlements des 5 millions de dollars à Lastonia Leviston, mais également bloquer toutes ses créances et certaines des poursuites judiciaires à son encontre. Et c’est 50 Cent lui-même qui a expliqué sa stratégie sur E! News ! “Je prends les précautions que prendrait n’importe quel autre bon businessman. Quand vous avez du succès, vous devenez une cible. Je ne veux pas que quiconque me choisisse comme le type auquel demander des sommes astronomiques, impunément…” Il poursuit même en citant des personnalités qui ont adopté la même stratégie pour éviter de taper dans leur fortune : “Walt Disney a déclaré sa faillite. Donald Trump aussi. Cela veut dire que vous réorganisez votre argent, et ça permet d’empêcher des choses que vous ne voulez pas voir arriver. J’ai une bonne équipe de conseillers juridiques. Vous n’avez pas à vous faire de souci.”

Malheureusement pour 50 Cent, sa santé financière se dégrade… En effet, même si son avocat William A. Brewer III a bien confirmé dans un communiqué que ce placement en faillite lui permettait de poursuivre ses différents bizness, et ses activités en tant qu’artiste, pendant qu’il poursuivait “une restructuration ordonnée de ses affaires financières”, le Mc enchaîne les procès perdus (notamment celui pour plagiat à propos de ses casques SMS Audio), la faillite d’une de ses entreprises (SMS Promotions LLC spécialisée dans la promotion de combats de boxe), et les investissements peu florissants (Frigo Underwear, Effen Vodka…). Pour déclarer sa faillite personnelle, Fifty a lui même envoyé au tribunal du Connecticut où il s’est enregistré, un document (voir ici) estimant ses dettes entre 10 et 50 millions de dollars.

En tout cas, le capo du G-Unit, habitué à poster des photos de lui avec des liasses de billets, avait encore le goût d’ironiser sur son sort en début de semaine en postant une photo de lui devant une Smart !!!

50 cent_smart