Kaaris : “Je reste encore le meilleur kickeur jusqu’à preuve du contraire…” – Interview exclusive dans le magazine R.A.P. R&B spécial Def Jam !

Nous avons rencontré Kaaris, alors qu’il se produisait le 9 novembre 2015 au Zénith de Paris et que sa tape, Double Fuck, venait d’être commercialisée. Une double actu et une interview exclusive que l’on retrouve dans le magazine R.A.P. R&B spécial Def Jam France actuellement chez tous les bons marchands de journaux. Dans cette édition spéciale consacrée au mythique label américain Def Jam – dont le bureau français a ouvert en 2011 – et ses artistes (français et américains), Kaaris revient sur son parcours (la Côte d’Ivoire, Sevran, le hip-hop, le rap, le cinéma), l’indépendance, le rôle de Booba dans sa carrière, sa phase sur Marion Marechal Le Pen dans Briller sur la tape Double Fuck, ou encore sa possible retraite du rap game… Egalement au programme, un poster du Mc de Sevran !

COUVE DEFJAM

L’interview commence comme ça…

R.A.P. R&B : Le nom de Kaaris est indissociable de Sevran, la ville où tu as grandi. C’est quoi ton 1er souvenir là-bas ?
Kaaris : C’est un ami d’enfance, un italien. Ma mère m’avait envoyé acheter le pain et lui, il ne voulait pas que je passe devant son immeuble parce que j’étais noir. On était petit. Il me disait : les noirs ne passent pas par cette route, tu passes par l’autre route. Je l’ai enculé (rires) et après, c’est devenu un bon pote. On se voit plus maintenant, mais j’étais à son mariage.

R.A.P. R&B : Plus jeune, toi, c’est la danse hip-hop ta 1re passion ?
Kaaris : Tous les mecs de cité ont dansé ! Tous ! Ils ont tous fait des coupoles dans le hall. Il y en a qui ont réussi, d’autres non. C’est juste que moi, j’avais une meilleure aptitude à ça. J’ai commencé dans le hall, il y avait un mec de Rougemont, Pascal, il faisait la coupole. Je voulais voir si j’étais capable de le faire et j’étais capable. J’étais même meilleur. Je regardais Tout n’est pas si facile d’NTM, ils dansaient, ils rappaient dans leur clip, c’est les anciens, c’est les meilleurs, je voulais faire comme eux……

Retrouve la suite dans le magazine R.A.P. R&B, le numéro spécial Def Jam France #HS4… actuellement en kiosque ou à commander ici.

Hors-série Def Jam Recordings France – Teaser :