Samedi, Booba se produisait au stade de l’amitié de Libreville au Gabon à l’ouverture de la 31e Coupe d’Afrique des nations. Il y interprétait 3 titres, Validé, 92i Veyron et DKR au cours duquel il était rejoint par Akon qui faisait juste acte de présence et n’a pas chanté. Peu de temps après sa prestation, Le Parisien a sorti un article titré : “Booba rappe dans un stade à moitié vide à la cérémonie d’ouverture”. Dedans, le journaliste explique que le stade de 40 000 personnes était loin d’être rempli notamment à cause du trafic très dense pour atteindre l’enceinte du stade mais également à cause de vives contestations contre Ali Bongo, le président du Gabon : “de nombreux appels au boycott de la compétition ont été lancés, notamment par Jean Ping, l’opposant numéro 1 à la réélection d’Ali Bongo, qui s’est auto-proclamé « président élu » après le scrutin du 27 août dernier, provoquant une vague de violences dans le pays. De quoi enlever l’envie quelques mois après aux Gabonais de faire la fête”, explique l’article.

Dans un récent post Insta, B2O a répondu à ce début de polémique en mettant en ligne une vidéo de l’Observateur Ebène montrant un stade plein. En légende, il écrit : “La vérité c’est que Africain n’est jamais à l’heure mais toujours dans l’heure. Le stade a fini plein à craquer et le peuple Gabonais en fête!!! #BFM #LeParisien merci d’arrêter de mentir. D’autres vidéos viendront confirmer mes dires”…