Drake balance sur le ghostwriting, Nicki Minaj et son clash avec Meek Mill…

A quelques jours de la sortie de sa playslit, More Life, qu’il voit comme l’évolution d’une mix-tape mais pas comme un album, Drake a décidé de livrer une longue interview à Dj Semtex sur un média qu’il connaît très bien puisqu’il a participé à sa création, OVOSOUND Radio. Et on peut dire que Drake a joué le jeu lors de cet entretien d’une heure en se livrant sur de nombreux sujets. Après avoir expliqué qu’il ne comprenait pas la comportement de Kanye West aujourd’hui qui l’attaque aujourd’hui publiquement alors qu’ils travaillaient sur un projet à deux, il y a encire peu de temps, Drizzy s’est longuement exprimé sur la polémique autour du ghostwriting – le fait qu’il ne crée pas ses chansons entièrement et ai recours à quelqu’un pour la mélodie ou les lyrics – et de Quentin Miller, l’artiste qui l’avait aidé sur quelques tracks.

“C’était un gars avec qui je bossais pour faire de la musique. Je suis fier de pouvoir le dire aujourd’hui. Meek Mill, au moment du clash, à cause de problèmes avec Nicki, a décidé de créer toute une histoire autour du fait que je n’écrivais pas mes textes. C’est l’angle qu’il a choisi à ce moment et il s’est retrouvé pris dans une spirale”. Il poursuit : “La raison pour laquelle je n’ai jamais ressenti de pression en me défendant à ce sujet ou pour en parler en interview, c’est parce que tout les gens qui étaient des ces pièces avec moi savent que je suis l’un des meilleurs auteurs de chanson. C’est ce que je fais, c’est ce dont pourquoi on me connaît”.

L’embrouille avec Meek Mill a tout de même eu des répercussions sur Nicki Minaj avec qui Meek était à l’époque et qui s’est retrouvée malgré elle au milieu de ce clash. “Ma principale priorité à ce moment, c’était : Je ne peux pas manquer de respect à Nicki Minaj ou l’utiliser d’aucune manière si ce n’est pour la mettre en valeur”. Il explique également que si on demandait à Meek Mill s’il souhaiterait à nouveau se lancer dans un tel clash, il dirait sûrement non. “Moi je calcule tout méthodiquement. Je ne savais pas qui allait se retrouver avec lui sur son morceau clash ou quels dossiers il allait sortir. Quand j’ai lâché Charged Up, juste pour voir ce qu’il allait répondre pour voir ce qu’il avait, j’ai réalisé qu’il n’était pas prêt”…