Brahim Zaibat : condamnation confirmée pour son selfie avec Jean-Marie Le Pen !

En février 2016, le danseur Brahim Zaibat avait fait appel d’une décision de justice qui le condamnait à verser 1 euro symbolique à Jean-Marie Le Pen, pour avoir posté sur ses réseaux sociaux un selfie du fondateur du FN en train de dormir dans un avion. Nous étions alors le 12 décembre 2015, à la veille du second tour des élections régionales, et Brahim avait commenté la photo prise lors d’un vol Paris-Nice (2 ans auparavant) en ces termes, histoire d’afficher ses convictions avec humour : “Mettez-les KO demain en allant tous voter pour préserver notre France fraternelle”. Alors que Jean-Marie Le Pen réclamait au danseur la somme de 50 000 euros pour atteinte à la vie privée et droit à l’image, Brahim Zaibat devait – en plus de verser 1 euro symbolique – supprimer le selfie en question et risquait 1000 euros par jour d’infraction, ainsi que 3000 euros de frais de justice.

Brahim Zaibat-le-pen-selfie

Le 7 juillet, la cour d’appel de Paris a donc confirmé la condamnation de Brahim Zaibat, passant de 1 euro à 3 000 euros les dommages et intérêts provisionnels que le danseur devra verser au président d’honneur du Front National. La cour d’appel de Paris a jugé qu’il s’agissait bien d’un moment d’intimité et de vie privée : “le sommeil étant, à l’évidence, un moment de relâchement et d’abandon personnel”.