Rohff va faire appel de sa condamnation, et commente le geste de Patrice Evra sur Insta !

Partagé entre la préparation de la sortie de son nouvel album, Surnaturel, et la lourde peine de prison qui lui a été notifiée, Rohff a dévoilé des messages sur son Instagram, après le geste malheureux de Patrice Evra hier, lors de la rencontre d’Europa League, entre l’OM et les portugais de Guimaraes. Comme un mea culpa.

Surtout, Roh2f s’exprime après qu’on ait appris qu’il allait faire appel de la décision de justice le condamnant à 5 ans de prison ferme. Une décision du tribunal correctionnel de Paris qui était allé au-delà des réquisitions du procureur, qui en demandait 4. “Nous allons interjeter appel,” a déclaré l’avocate d’Housni, Me Malika Ibazatene, à l’AFP.

Inspiré par l’image d’Evra portant un coup à un supporter marseillais, qu’il a postée sur Instagram, Rohff fait un parallèle avec sa situation. Ainsi il livre sa réflexion sur la nature de l’homme et notamment l’homme public, face aux provocations (comme son clash avec Booba, ou les insultes des supporters, ou des adversaires, dans les stades), rappelant que personne n’était à l’abri d’un dérapage, même quand on sait qu’on doit montrer l’exemple. Après tout, nous ne sommes qu’humain, précise-t-il en hashtag. Il ajoute aussi que derrière un dérapage, les hommes ne sont pas forcément mauvais, et restent dans bien des cas ce qu’il sont : des êtres éduqués, et des pères de famille… Parfois même, ils ressortent grandis, et deviennent des exemples. Il cite notamment Zidane et Cantona. Un sujet qui tourmentait déjà Housni quand il posait en 2001 le titre Qui est l’exemple ?

Voilà le message accompagnant la photo de Patrice Evra: “Malheureusement en tant que personnage public on a pas toujours su donner le bon exemple et passer au dessus des pires provocations… N’empêche que nous sommes des grands garçons bien élevé,Simple,très respectueux et surtout des bons pères de Famille … #JesuisEvra #JesuisZizou #JeSuisCantona #JeSuisBrendao #JeSuisRohff #Humain #ToutPasse

Un message qui vient en complément d’un post envoyé quelques heures auparavant, et dans lequel Rohff revenait sur l’incroyable destin de Zidane, à force de travail, malgré son geste catastrophique : son coup de boule en finale de la Coupe du Monde 2006. Comme quoi on est aussi capable d’oublier, ou de pardonner… On apprend aussi de ses erreurs. Finalement, le rappeur du 94 – résigné tout en allant de l’avant – conclut par un #TOUTPASSE.