Siboy a mis La Maroquinerie à l’envers ! [Live-Report]

Jeudi 2 novembre au soir, 21h pile, Siboy monte sur la scène de La Maroquinerie (Paris) : le mulhousien est ponctuel. Comme certains fans dans la fosse, il est cagoulé. Pas de temps à perdre, il commence par cracher son feu avec Bordel, qui ouvre cette soirée aussi efficacement qu’elle ouvre l’album. Intense, hargneux et charismatique, le rappeur du 92i va le rester pendant les 1h10 de show qu’il a donné à son public pour sa 1ère date dans la capitale.

Pour cette 1ère, Siboy est venu bien escorté, avec un backeur et un batteur. Cette formation originale avec un seul instrument (pour appuyer le beat) et les prods jouées en fond sont la 1ère force de ce concert. Les sons du protégé de Booba font déjà remuer les nuques, avec la batterie ils les brisent. La qualité sonore est au rendez-vous, ce qui est rare, surtout quand l’artiste fait une trap aussi brutale. Autre point fort : le Marabout du game ne pose pas par dessus sa voix et même lors des moments chantés comme BQC. Pour reprendre son souffle, il a pu compté sur son backeur, qui n’a pas eu beaucoup de travail tant son complice de scène semblait affuté.

[rev_slider alias= »siboymaroquinerie2014″]

 

Pour ce qui est du concert en lui-même, on a eu droit à la plupart des tracks de Spécial, ainsi que ceux sortis juste avant comme son feat avec B2o, Mula, et surtout Eliminé. Un gros bordel a secoué la salle sur cette dernière. Puis, on a tous dû sortir nos portables pour que Siboy nous balance Téléphone. L’artiste interagit parfaitement avec la foule, tire sur un joint qui tourne au 1er rang et son énergie est communicative. Alternant les sons hardcores (Hitch, Par ici...) et d’autres plus posés (Un Jour), voire tubesques comme JDB et bien-sûr Mobali, le concert glisse sans fioritures. Pour son hit qui réunit les poulains du Duc, Benash a fait le déplacement et a balancé son couplet accompagné de l’auto-tune qui va avec….

@benashofficial est venu épauler @siboy_bmg pour son 1er #concert à #Paris @lamaroquinerie #SpecialTour #Mobali

Une publication partagée par R.A.P. R&B (@raprnb) le


Le natif de Brazzaville n’a également pas hésité à dédicacer le 92i à plusieurs reprises (Damso, Benash et « Duczer » comme il l’appelle). Mais quand on a entendu Au revoir Merci, la salle a compris que la fin était proche… jusqu’à ce qu’il lâche un “La piraterie n’est jamais finie !” annonçant un rappel. Pour faire plaisir à son public, il l’a laissé choisir le morceau de fin qui va être jouer une seconde fois. Ce sera Président, pour retourner La Maroquinerie une dernière fois avant de partir.

Une prestation solide qui promet assurément de bons moments pour ceux qui passeront au #SpécialTour.

@siboy_bmg #LaMaroquinerie #live #concert #Paris #Hitch #raprnb @lamaroquinerie

Une publication partagée par R.A.P. R&B (@raprnb) le

@siboy_bmg #LaMaroquinerie #live #concert #Paris #telephone #raprnb @lamaroquinerie

Une publication partagée par R.A.P. R&B (@raprnb) le