Booba le pique à propos de CDC Censuré Vol. 2, La Fouine répond direct ! #Clash

Il y a quelques jours La Fouine était apparu dans le clash qui oppose Booba à Rohff, quand le Duc avait signalé le like de Laouni sur un message Instagram d’Housni, qui semblait remercier le rappeur de Trappes pour son soutien (et l’encourager avec un #arrachestoutRhey).

Cette nuit, c’est la rivalité entre Fouin et Boob’s le météore qui s’est réactivée. Et le schéma est désormais classique, l’un attaque, l’autre répond. D’abord par Booba qui a chambré La Fouine qui venait de dévoiler ce qui semblait être la pochette de son nouveau projet : la mix-tape Capitale Du Crime Censuré Volume 2 (retirée de son compte Insta depuis). B2o, qui a l’œil qui traîne partout, faisait remarquer sur Instagram que pour les besoins de la photo, La Fouine avait utilisé des faux billets de banque, et demandait à Laouni de faire des “efforts”… pour faire plus vrai ! Avec ce commentaire, il glissait 2 hashtags. L’un détournant les initiales de la tape de Fouiny Babe, pour écrire le mot “Décédé” : #DCDvol2 au lieu de #CDCvol2, l’autre faisant référence au message de Rohff (il le tacle donc au passage) destiné à La Fouine où il le mentionnait avec un #arrachestoutRhey. Le message au complet, ça donne : “Putain mais fais un effort Émile c’est pas possible enfin!!! #DCDvol2 #arrachestoutRhey

Putain mais fais un effort Émile c’est pas possible enfin!!! #DCDvol2 #arrachestoutRhey

Une publication partagée par KOPP92i In üs we trust (@boobaofficial) le

Presque du tac au tac, La Fouine a répondu en se moquant à nouveau des mollets “de coq” de Booba, et en le nommant “le pointeur de trav”, lui que Booba aime tant traiter de “pointeur”… Ça donne le commentaire moqueur : “Miskine le pointeur de trav… ‍♂ #LeCoqSportif #T’esBêteOuQuoiTravailleLesMollets #Trône”

miskine le pointeur de trav… ‍♂ #LeCoqSportif #T’esBêteOuQuoiTravailleLesMollets #Trône

Une publication partagée par LA FOUINE (@lafouine78) le

Avec l’actu des uns et des autres, les messages taquins risquent de se multiplier les prochains jours. Espérons que la réalité de la rue ne rattrape pas, une nouvelle fois, le monde virtuel des réseaux sociaux…