Sofiane a amené beaucoup de monde et d’énergie à La Cigale de Paris ! [Live-report]

Conclure 2017 en beauté et bien attaquer 2018 : tel semblait être le mot d’ordre de Sofiane pour son concert à la Cigale de Paris ce mardi 14 novembre. Si l’année n’est pas finie pour Fianso dont la tournée se prolonge à travers la France et que d’autres épisodes de Rentre dans le Cercle sont prévus, cette soirée ressemblait fort à un bilan de l’incroyable année qu’a vécu le rappeur du 93.

A peu près tous les événements majeurs de ces derniers mois ont été évoqués par le Mc qui échange beaucoup avec son public entre chaque morceau, faisant jouer la tchatche et le charisme qu’on lui connaît tous aujourd’hui.

[rev_slider alias=”sofiane la cigale”]

 

L’artiste est entré sur scène en force avec son 1er tube, Tout le monde s’en fout. Le décor est planté : fosse bondée et bouillante, une formation sur scène basique avec Dj Mosko (Mafia K’1Fry) aux platines et Bakyl aux backs, ainsi que son équipe (la honda) posée en arrière plan comme sur un banc du quartier, hochant la tête sur le flow énergique de leur chef de meute. Pour ce 1er son, le fils de JoeyStarr qui était la vedette du clip et également venu danser sur sa fameuse chorégraphie toute en mouvement d’épaules.

Puis chaque morceau s’enchaîne avec souvent une petite anecdote qui nous rappelle que Sofiane n’est pas un rappeur comme les autres dans ce game : C’est nous les condés, Ma cité a cracké (avec en intro le morceau de Passi extrait de la BO de Ma 6-T va cracker qui a inspiré ce son), Saint-Denis 93. Pour le morceau suivant, on apprend que son invitée n’est pas venue mais il s’agissait en fait de… Marion Maréchal, pour un des morceaux forts de Bandit Saleté.

Beaucoup de monde sont dédicacés dans ce show, à commencer par les communautés qui auraient pu être blessées par certaines lyrics, en référence aux incidents qui ont eu lieu quelques jours plus tôt à Molenbeek. Son avocat a également eu droit à des big up, lui qui l’a sorti du pétrin suite aux tournages mouvementés des clips de Toka et surtout Pégase. L’homme de Droit a même reçu un petit coup de fil avant que soit joué le morceau qui lui est dédié, Maître Ruben.

L’ambiance ne redescend jamais tant Sofiane met de l’énergie dans chacun de ses sons comme si c’était le dernier qu’il jouait de la soirée et les invités l’ont également bien épaulé pour mettre le feu. Entre Chilla venu chanter sur Mon p’tit loup, Dj Mosko qui a eu quelques minutes seul pour nous ambiancer sur des tubes du rap français (en commançant par En mode de Rohff tout juste suivi de Walabok de Booba, ou encore Mwaka Moon de Kalash et Damso), Kalash Criminel toujours aussi sauvage et cagoulé dans 93 EmpireHornet la Frappe pour T’es un marrant puis Le Cercle avec GLK et YL et Ninho pour Laisse pas traîner ton fils. Il n’a manqué que MHD qui accompagne normalement Fais le mouv et Kaaris qu’on a pourtant aperçu dans la salle qui aurait pu jouer Bling-Bling.

@fiansolevrai x #KalashCriminel #concert #LaCigale #live #93Empire #Sauvagerie #Raprnb

Une publication partagée par R.A.P. R&B (@raprnb) le

@fiansolevrai x Ninho #Laissepastrainertonfils #live #concert #lacigale #Paris #raprnb

Une publication partagée par R.A.P. R&B (@raprnb) le

On a également vécu des moments plus chargés en émotion comme lorsque So dédicace son ami et rappeur Samat, actuellement en prison. Ou encore quand il se pare du drapeau de l’Algérie pour entonner l’hymne national, le Kassaman, avant d’enchaîner avec DZ Mafia.

On sentait que Sofiane avait du mal à conclure son show (et on ne voulait pas non plus !). Après avoir encore une fois mouillé le maillot sur X (#JesuispasséchezSo épisode 10), il a fait une annonce majeure : la sortie en janvier prochain de son nouvel album, Affranchis. Puis Soolking, le rappeur algérien qui avait assuré la 1ère partie du show, est venu lui faire la surprise de lui remettre le disque de platine de Bandit Saleté et on a pu entendre en exclusivité le 1er extrait de son prochain opus pendant que des T-shirts siglés Affranchis Music, qui semble être le nouveau label de Fianso, ont été distribués au public.

Pas pressé de nous renvoyer chez nous, So a rejoué Tout le monde s’en fout avant de conclure sur un medley a capella (Toka, 93 Empire et Mon p’tit loup). Et malgré toute la fougue déployée ce soir, le seul rappeur avec qui Ardisson ne fait pas le malin semblait avoir encore la force d’enchaîner un nouveau show. Respect !