Sinik a fait son grand retour sur scène ! [Live-Report]

Retour sur ce jeudi 16 novembre 2017… qui restera comme une date importante de la carrière de Sinik. Le rappeur de l’Essone a fait son grand retour sur la scène de la Bellevilloise (Paris 20ème) après 8 ans d’absence, la veille de la sortie de Drône, son nouvel EP digital.

Plusieurs années d’absence n’ont pas empêché Sinik et son Dj de garder certains automatismes et les 1h30 de show ont été gérées à la perfection par un Thomas très heureux de retrouver son public. Dès son entrée, il a montré qu’il était venu pour enchaîner ses plus gros succès : Zone Interdite puis Une époque formidable. Sans oublier les extraits de son nouveau projet que personne n’avait encore entendu jusqu’à présent comme la version complète de Fiché S ou encore Funambule, dont il a rappé a capella le couplet dédié à Théo, la victime de violences policières (à Aulnay-sous-Bois) en début d’année, présent dans la salle.

@sinik_officiel #concert #LaBellevilloise #ZoneInterdite #LeRetourDeLAssassin #raprnb

Une publication partagée par R.A.P. R&B (@raprnb) le

Pour faire plaisir à ses fans, le rappeur d’origine kabyle avait tout prévu puisqu’il les avaient sondés sur les réseaux sociaux pour qu’ils composent en partie la setlist. Du coup, on n’a échappé à aucun classique : Si proche des miens, Dis-leur de ma part, 32 mesures de haine, Rue du paradis, Quand je serais grand… Malgré les années, le public n’a pas oublié les paroles et les reprend aisément.

@sinik_officiel #DisLeurDeMaPart #classique #Live #lamainsurlecoeur #concert #labellevilloise #raprnb

Une publication partagée par R.A.P. R&B (@raprnb) le

Il faut dire qu’en face le binôme composé du Mc et de son Dj, Jay Carré – qui servait également de backeur – savent échanger avec le public, après plus de 500 dates ensemble. Beaucoup de remerciements, des jeux de scène pour faire réagir la fosse, des interludes bien mis en musique et des vrais effets qui fonctionnent comme quand les platines envoient Réseaux après la phase « Toute ma force à PNL, Ninho et Niska » dans Qu’est-ce que tu deviens?. 

Les grandes heures de Sinik et son équipe ont également été rappelées notamment les tubes du label Six-O-Nine, dont le rappeur a voulu rappeler qu’il n’y avait aucune embrouille avec les 2 boss, Karim et Nabil. On a pu réécouté Sur la tête de ma mère de L’Algérino ou encore Polygame de L’artiste.

[rev_slider alias= »siniki live »]

 

Après une heure de show intense, l’ex-champion de battles de rap prend une pause, s’allume un joint, le fait tourner et enchaîne avec Légitime défonce un morceau en duo avec Alonzo. L’occasion pour lui de jouer seul ses plus célèbres featurings comme Zone abandonnée ou Bienvenue chez les Bylkas.

Le seul invité de la soirée était L.E.C.K, son ancien backeur, qui était malade et qui est donc juste venu donner de la force lorsque L’Assassin a résonné pour retourner la salle. Un morceau qui restera inédit et uniquement dédié à la scène (Oh la la) a également été joué. Avant de partir, l’artiste des Ulis nous a prévenu qu’il était déjà en train d’écrire le prochain projet. Pas de doute, S.I.N.I.K est bien de retour !

@sinik_officiel x @leckyougo #LAssassin #Classique #Clash #live #concert #labellevilloise #raprnb

Une publication partagée par R.A.P. R&B (@raprnb) le