Cabellero & JeanJass, Sch, Action Bronson, Roméo Elvis… au Festival Chorus des Hauts-de-Seine ! [Live Report]

C’était en fin de semaine dernière (24 au 26 novembre) que la 29ème édition du Festival Chorus se déroulait dans l’enceinte de la jeune salle de La Seine Musicale à Boulogne-Billancourt (92), inaugurée pas plus tard que cette année. Après une journée consacrée au Prix Chorus 2018 (où une dizaine de nouveaux artistes pré-sélectionnés à travers un concours se produisaient devant le public), puis un samedi dédié au rock, la pop et la world, pour ce dernier dimanche qui clôturait le festival, nous avons porté nos pas sur l’île chantante en vous rapportant un petit récap’ de la programmation urbaine de 2017.

Réunir un maximum d’artistes funk, hip-hop & rap en un dimanche, où le but richement atteint du festival des Hauts-de-Seine : ce nouvel auditoire parisien tape dans le mille en invitant sur ses multiples scènes autant d’artistes qu’elle peut en accueillir, avec au programme débordant : A-F-R-O, Coely, Charles X, Cory Henry & the Funk Apostles, Jesse James Salomon, Kery James, Shakka, Fixpen Sill, Stuff, Yung Resval et bien d’autres…
Mais aussi : Panama Bende, Roméo Elvis, Caballero & JeanJass, SCH, Gracy Hopkins, De La Soul, et Action Bronson, sur lesquels nous avons porté nos yeux et nos oreilles pour vous livrer ici un aperçu de l’évènement musical.

PANAMA BENDE…

Le Bende ouvrent à 15h30 la scène rap française avec une énergie folle et mettent déjà la barre très haute. Le crew parisien, composé des jeunes PLK, Zeu, Ormaz, Aladin135, Elyo, Lesram et ASF, ont marqué l’ouverture en enchaînant morceaux sur morceaux, entre le puissant Féter, le plus classique Fumée verte, et quelques sons des albums solos d’Aladin et Zeu (respectivement Indigo et Error 404)… avec Ormaz au centre des cercles de pogos, les sauts ont fait vibrer l’unanimité du public. La jeune équipe a couronné leur passage en terminant sur le banger Avé.

 

ROMÉO ELVIS…

Le jeune prodige bruxellois continue de défendre son projet Morale 2 sur scène. Equipé d’un maillot de Chelsea, Roméo Elvis fait s’élever la foule. Il jongle entre le détendu Les hommes ne pleurent pas et le violent Tu vas glisser.
Avant de finir comme à son habitude torse nu, l’homme au croco est rejoint par son backeur Swing, membre du groupe bruxellois L’Or du Commun, qui interprète un son de son projet solo.
“Vous avez écouté Morale 2 ? Morale 2luxe arrive !” prononce le jeune Roméo pour annoncer la sortie de son nouvel album en février, avant d’être rejoint par son confrère belge Caballero pour terminer son bouillant chahut avec l’indémodable hymne du rap belge Bruxelles Arrive.

SCH…

Les premières notes de Gomorra retentissent. Le S arrive sapé en Gucci et assure le show en mélangeant les plus gros titres de ses projets A7, Anarchie et le récent disque de platine, Deo Favente.
Les paroles à la bouche et les mains vers le haut, le public saute sur les puissants Je la connais, Mac 11 ou encore A7.
Laissant son public en suspend le temps d’une minute, il réapparaît triomphant sur son tube Champs Elysées pour conclure sa prestation. Il quittera la scène tremblante en laissant s’échapper un léger “on revient bientôt…” !

 

GRACY HOPKINS…

Le jeune Mc originaire de Torcy, qui a joué en première partie des suisses Dimeh, Slimka et Makala, démarre son show sur la petite scène.
Sa voix rocailleuse et, la plupart du temps, dans un anglais et un flow ciselé,
Gracy Hopkins demande au public que les “lights du plafond se décrochent.” L’énergie explose dans le hall de La Seine Musicale.

DE LA SOUL…

L’esprit des Native Tongues envahit le 92. Le groupe culte new-yorkais (Long Island) débarque à Boulogne avec un véritable live band : batteries, percussions, basse, cuivres… et Dj Maseo. Le groove est au rendez-vous. Les 2 rappeurs Posdnuos et Dave échangent avec le public, jouent forcément leur classique 1er album 3 Feet High And Rising, et la salle semble conquise dans une atmosphère des plus positives.

CABALLERO & JEANJASS…

Le hall de La Seine Musicale est désormais plein à craquer. Le duo bruxellois, Caballero & JeanJass retournent la salle dès leur arrivée avec le son La Base. Les 2 compères continuent de défendre Double Hélice 1 et 2 , provoquant pogos et mouvements de foule.
La sécurité a beaucoup de mal à contenir le public qui déborde sur la scène, mais le passage belge se conclut finalement dans une très bonne ambiance, énergique et amicale.

 

ACTION BRONSON…

Débarqué de New York , l’ex-cuisinier devenu rappeur rapplique dans la sphère du festival, et nous mijote un show garni de démence et d’une ambiance des plus agitée. La recette plaît au public qui n’en demande que davantage. La célèbre folie de Bronson est à son apogée, le new-yorkais balance bouteilles d’eau et micro. Accompagné aux platines par le dj de légende The Alchemist, Action Bronson se donne un maximum sur chacune de ses prestations.

L’artiste, qui vient de sortir son livre de cuisine F*ck That’s Delicious, et dont le dernier projet en date se nomme Blue Chips 7000, clôt ce festival en beauté.
Venues des States, de France ou de la nouvelle terre du hip-hop, la Belgique, on repartira la tête pleine de bonnes notes de cette ultime journée du Festival Chorus, qui nous a enflammé d’avance pour la prochaine édition…