Ses exploits sur les toits du monde entier avait fait le tour du web (plus de de 15 millions de vues). Gravir des toits ou des monuments de plus en plus hauts, se prendre en photo ou en vidéo (les jambes dans le vide), poster les images sur le Net, une pratique qu’il avait popularisée au même titre que des Vadim Makhorov, Vitaliy Raskalov ou Angelina Nikolau. Mais malgré son expérience (et ses plus de 300 vidéos), sa préparation et sa minutie, le rooftopper averti de 26 ans – Wu Yongning – n’a pas survécu à sa dernière acrobatie. Alors que les vidéos d’acrobates urbains (mais aussi dans des décors naturels), de professionnels des parkours extrêmes et autres amateurs de sensations fortes, en quêtes constantes de nouveaux défis, enivrent les internautes, cet accident mortel rappelle à quel point ces défis peuvent être dangereux… et fatals quand l’accident survient.

Si sa femme n’a révélé sa disparition que le 9 novembre, le chinois Wu Yongning est décédé la veille, le 8 décembre, en tombant du 62e étage d’un gratte-ciel de Changsha (Chine).

L’effort de trop. Sa chute intervient quand il se suspend une seconde fois dans le vide et alors qu’il n’arrive plus à se remonter à la force des bras, ni à saisir la moindre prise avec ses jambes. Certains médias (dont le XiaoXiang Morning Herald), qui rapporteraient la parole de sa famille, expliquent qu’il participait à un challenge, dont le prix pour le vainqueur atteignait les 13 000 euros. Un proche de l’acrobate, situé dans un building faisant face à la tour sur laquelle était posé ce dernier, filmait la scène, quand le drame est survenu.

Wu Yongning – La vidéo de sa chute (public averti) :

https://youtu.be/FPb7q_M5A3w

Il est important de rappeler que toutes ces disciplines qui s’effectuent à haute altitude (sur les toits, les monuments, en montagne…), ou à grande vitesse (sur les métros, trains), son extrêmement dangereuses. Wu Yongning lui-même mettait en garde les internautes qui le suivaient, et qui admiraient ses prouesses qui bien souvent nécessites énormément de préparation, et qui sont bien souvent interdits par la législation. Au-delà, des amendes, tous ceux qui s’essaient à ce genre de pratique, risque leur vie.