Le rap n’est pas un art accessible à tous, contrairement à ce qu’on pourrait croire. Il suffit d’écouter le journaliste et éditorialiste Christophe Barbier essayer de rapper pour s’en rendre compte.

Le directeur de la rédaction de L’Express a écrit 2 fois cette année des textes de rap, la 1ère fois en se mettant dans la peau de Sibeth Ndiaye, la conseilleière presse du Président et la 2ème en signant un égotrip en se mettant à la place d’Emmanuel Macron.

Les textes étaient déjà grotesques mais on passe carrément au stade du ridicule avec l’interprétation de ce dernier texte en direct à la radio, sur BFM alors qu’il était l’invité de Maïtena Biraden. Celle-ci n’a pas pu retenir son rire. C’est ça ou le malaise devant cette vidéo…

Heureusement qu’il n’a pas fini son texte, dans lequel il cite quelques noms du peura en les “dissant”… Voici les paroles complètes :

“Gaspard, Melchior et Balthazard,

Étaient tous de sacrés lascars,

Mais ils n’étaient que des Rois mages,

Et moi je suis le Roi Image,

le Jup’ le prés de l’égomane.

Yeah! I’m the selfie made man!

J’ai quarante ans,

c’est deux fois vingt,

J’ai tout’ mes dents

c’est pas en vain,

J’ai donné un grand coup

d’balai

Avant d’avoir quarante balais,

Je frappe, je tape, je mouv’,

je cogne

Et j’ai eu Hanouna au phone

Le rap cartonne au box-office

Mon bureau, c’est le boxe

office

C’est le revival d’Eminem?

Moi je suis l’éminent EM!

MC Solaar fait son retour?

Manu solaire a pris son tour!

Damso, Sadek et Mister V?

Jupiter va les maraver.

Niska, Guizmo, S-Crew ou Jul?

Je les déboîte, je les en…fonce!

Je kill Nekfeu, je kène Booba,

car j’ai le code de la bombe A…”