Trump vs le rap US, nouvel acte. Depuis l’élection de Donald Trump à la tête des Etats-Unis avec l’étiquette du parti des Républicains, on se doutait que ce ne serait pas l’amour fou avec les rappeurs locaux. Jay-Z, proche de Barack Obama et soutien inconditionnel de Hilary Clinton pendant la campagne électorale, ne prend pas souvent la parole, mais quand il le fait, il dégaine la sulfateuse !

Invité sur CNN pour parler – entre autres – de son album 4:44, Sean en a profité pour commenter l’actualité et la politique de Trump et il n’a pas mâché ses mots. Les termes de “pays de merde” (utilisé par le Président pour qualifier Haïti et certains pays d’Afrique) sont “décevants et douloureux”. Puis il a comparé la lutte contre le racisme aux Etats-Unis à un insecticide vaporisé seulement en surface, qui crée “un super-insecte parce qu’on ne s’occupe pas du problème en profondeur”. Il conclue en rigolant : “et maintenant on a Donald Trump, le super-insecte“.

Alors que le chômage est en baisse aux USA, y compris chez les afro-américains, Jay-Z n’hésite quand même pas à critiquer le locataire de la Maison Blanche : “Non. L’argent ne fait pas le bonheur, ce n’est pas vrai. Ça passe complètement à côté du sujet. Traiter les gens comme des êtres humains, ça c’est le sujet”.

Donald J. Trump a alors utiliser son arme favorite pour répliquer : son compte twitter. Il a lâché à ses plus de 47 millions d’abonnés : “S’il vous plait, que quelqu’un informe Jay-Z que grâce à ma poltique, le chômage des Noirs vient juste d’atteindre son PLUS FAIBLE NIVEAU JAMAIS ENREGISTRÉ”

Jay va-t-il profiter des Grammy Award qui auront lieu cette nuit pour répliquer ?