Fonky Family : mate l’intégralité du concert de reformation de 2015 ! [Vidéo]

La Fonky Family est éternelle ! Le mythique groupe marseillais qui a marqué le rap français de la fin des années 90 fait toujours plaisir à réécouter et revoir !

Grâce à Pone, leur beatmaker historique, qui lutte contre une maladie de Charcot qui le contraint à une vie à huis-clos, le groupe fait l’actualité encore et toujours, notamment grâce à sa chaîne YouTube. Après avoir fait vibrer notre corde nostalgique en publiant le morceau inédit Cri, il nous régale en diffusant le live qu’ils ont donné à l’occasion de leur reformation en septembre 2015 à l’Espace Julien de Marseille.

On a plaisir à revivre sur scène les grands classiques du groupe rappé par Le Rat Luciano, Don Choa, Sat et Menzo : Filles, flics, Descentes, Cherche pas à comprendre et bien d’autres. On peut aussi découvrir quelques images inédites des coulisses de ce concert événement.

Et une 3ème partie arrive prochainement…

Pone a également pris le temps de rappeler le contexte dans lequel s’est fait ce concert via un joli texte…

“Au printemps 2015, soit quelques semaines après que la médecine ait donné un nom à ma maladie, mon épouse Wahiba et mon amie Miriam se sont lancées dans un pari fou, réformer la ff le temps d’un concert. En apprenant ma pathologie, naturellement, tout mon entourage était bouleversé. Ce qui m’octroyais un genre de super pouvoir, on pouvait difficilement me dire non, mais ce n’est ni contraints ni forcés que les membres du groupe ont accepté le défi, à mon grand bonheur. L’annonce de cet événement aura l’effet d’une bombe pour les fans, ce qui nous surprendra, on ne s’attendait pas à un tel engouement. Et ils ne seront pas les seuls à jouer le jeu, l’espace Julien, la sécurité, la technique, les locaux de répétition, l’équipe vidéo, les autres artistes… Tout le monde répondra présent, gracieusement. Ça sera énormément d’émotion pour moi d’apprendre ça. C’est donc la première partie d’un film qui en comporte trois sur cet événement que je vous propose aujourd’hui. Je n’ai malheureusement pas pu être présent, mais grâce à la technologie j’ai pu le voir en direct depuis ma chambre, transformée pour l’occasion en salle de projection, avec une vingtaine de proches dont mes deux filles. Un moment extraordinaire, je ne pourrais retenir mes larmes. Bon concert !”