Les “Free Meek Mill” scandés par tout le rap américainet même son rival Drake – n’ont pas été vains. 5 mois après son incarcération pour des faits qui remontent à son adolescence, le rappeur de Philadelphie s’est fait accordé une liberté conditionnelle par la Cour Suprême de Pennsylvanie.

Au mois de novembre, l’artiste managé par Roc Nation avait pris 4 ans de prison ferme pour non respect de sa liberté conditionnelle car… il a programmé des concerts ! Cette décision avait fait scandale et Jay-Z lui-même avait écrit une tribune dans New-York Times pour dénoncer que “ce qui arrive à Meek Mill montre comment notre système judiciaire piège et harcèle des centaines de milliers de Noirs chaque année”.

Dans son message de remerciement, Meek Mill déclare : “J’aimerais remercier Dieu, ma famille, mes amis, mes avocats, mon équipe à Roc Nation dont Jay-Z, Desiree Perez, mon bon ami Michael Rubin, mes fans, la Cour Suprême de Pennsylvanie et tous ceux qui m’ont soutenu publiquement pour leur amour, leur soutien et encouragements pendant cette période difficile. Alors que les 5 derniers mois ont été un cauchemar, les prières, les visites, les appels, les lettres et rassemblements m’ont aidé à rester positif…

I’d like to thank God, my family, my friends, my attorneys, my team at Roc Nation including Jay Z, Desiree Perez, my good friend Michael Rubin, my fans, The Pennsylvania Supreme Court and all my public advocates for their love, support and encouragement during this difficult time. While the past five months have been a nightmare, the prayers, visits, calls, letters and rallies have helped me stay positive. To the Philadelphia District Attorney’s office, I’m grateful for your commitment to justice – not only for my case, but for others that have been wrongfully jailed due to police misconduct. Although I’m blessed to have the resources to fight this unjust situation, I understand that many people of color across the country don’t have that luxury and I plan to use my platform to shine a light on those issues. In the meantime, I plan to work closely with my legal team to overturn this unwarranted conviction and look forward to reuniting with my family and resuming my music career.

Une publication partagée par Meek Mill (@meekmill) le

Amoureux de sa ville et son équipe de basket, les Sixers de Philadelphie, Meek Mill a immédiatement rejoint le Wells Fargo Center pour soutenir son équipe de cœur qui jouait une rencontre décisive face au Heat de Miami. Avec son fils dans les bras, Kevin Hart à ses côtés et vêtu du maillot de Joel Embiid, le kickeur a même eu l’honneur de sonner la cloche  et a porté chance à son équipe qui l’a emporté (104-91) et s’est qualifiée pour les demi-finales de la Conférence Est pour la 1ère fois en 6 ans.