Des rappeurs allemands accusés d’antisémitisme font annuler les Victoires de la Musique !

Il n’y a pas qu’en France ou en Belgique que les rappeurs font polémique. Un duo de rappeurs allemands, Farid Gang et Kollegah est carrément à l’origine de la suppression des Echo, l’équivalent local des Victoires de la Musique à cause des paroles d’une chanson.

Dans leur morceau 0815 (chiffres qui désignent en gros du travail bâclé), les 2 Mc’s se mettent dans la peau de prisonniers du camp d’extermination d’Auschwitz où a eu lieu les pires crimes de la Seconde Guerre Mondiale avec un texte au ton humoristique. Dans un pays où l’évocation de ces souvenirs est douloureux, le tollé a été immense après leur victoire pour leur album d’où est extrait le son, Jung Brutal Gutaussehend 3 (Jeune, brutal et beau gosse 3).

Les 2 rappeurs ont nié des intentions antisémites mais c’était déjà trop tard : plusieurs autres lauréats de la soirée ont carrément rendu leurs prix, dont un célèbre chef d’orchestre israélo-argentin. Dans un communiqué, les organisateurs de l’événement on annoncé la fin de cette cérémonie : “Il n’y aura plus d’Echo. On ne veut pas que ce prix de la musique puisse être considéré comme une plateforme pour l’antisémitisme, le mépris des femmes, l’homophobie ou la banalisation de la violence”.