Le duo du 77, Djadja & Dinaz, qui a accordé une de ses rares interviews à R.A.P. R&B pour la sortie de leur nouvel album Le revers de la médaille, est de retour avec un nouveau track clippé : Tu perds la foi. Pour raconter la triste histoire d’un trafiquant, et finalement le parcours parfois peu glorieux de ceux qui peuvent choisir la voie de l’illicite, le duo a choisi une vidéo scénarisée où ils n’apparaissent pas.

Ainsi, le clip met en scène un équipe de “trafiquentés” dont l’un des membres est interpellé au petit matin par les keufs alors qu’il sort de boîte de nuit. Placé en garde à vue, on comprend que le policier chargé de l’interroger lui propose un deal : sa liberté contre toutes les infos qu’il peut nous donner sur son réseau !
En larmes, le type finit par se mettre à table. Comme promis, il est libéré et son réseau est démantelé. Le lendemain, l’ancien bandit fraîchement devenu poukave va déterrer ce qu’on imagine être son butin au bord d’un voie ferrée. Il se croit seul mais il était suivi par des flics en civils…

Absent à l’image, dans dans le 1er couplet de ce titre, Dinaz explique qu’à l’inverse de ceux qui prennent des risques inconsidérés pour faire des sous : “Catalogué trafiquant, toi tu fais passer des tonnes/Tu remontes Alicante, tu t’fais claquer par Interpol…”, il fait ses bails en scred : “J’préfère rester à l’écart avec mes assos/Depuis ti-peu, on parlait pas c’est nous les k-sos…”, sans pour autant être un enfant de cœur. Chose que Djadja & Dinaz font comprendre dans un refrain des plus explicites : “Pas la pour plaisanter/Ils font les trafiquantés/On va se cagouler, ganter/Fais pas l’excité, le 44 va t’éventrer.”
Dans le 2ème couplet, Djadja, lui, préfère prendre du recul : “Dans la chambre j’veux la piscine/J’pars une semaine au Mexique/Et j’en ai marre d’la té-ci/ Fais pas bleh tu m’apprécies…”

Djadja & Dinaz – Tu perds la foi :