Kanye West évoque sa bipolarité en pleine promo de YE ! [Vidéo]

On le sait, les portes de la poésie resteront à jamais fermées aux personnes entièrement stables et saines d’esprit. Après Edgar Allan Poe, Vincent Van Gogh, Virginia Woolf, Ernest Hemingway, Friedrich Nietzsche, Kurt Kobain ou encore Amy Winehouse, c’est désormais… Kanye West qui vient garnir les rangs des génies bipolaires.
En effet, ce vendredi 1er juin, Kanye West sortait son 8ème album intitulé YE. Sur la pochette de ce dernier était écrit à la main, en vert fluo : I hate being Bi-Polar, it’s awesome” ( “Je déteste être bipolaire, c’est génial“).

Thoughts? 🤔 #kanyewest #newalbum #ye #yeezy #hypebeast

Une publication partagée par Tim 🐊 (@tmnblr_) le

Alors qu’il faisait la promotion de son dernier projet en date, ce jeudi 31 mai, le rappeur américain – déjà interné en HP – a officiellement révélé être atteint d’une maladie mentale au cours d’un entretien avec son ami et présentateur radio Big Boy, dans lequel l’artiste revient également sur la création de son album.

Je n’ai été diagnostiqué qu’à 39 ans” a-t-il déclaré avant de relativiser “Je suis béni et privilégié ! Pense aux gens qui ont des problèmes d’ordre mental et qui ne sont pas Kanye West et ne peuvent pas [faire cet album] et doivent faire comme si tout allait bien. Pense à quelqu’un qui ferait sur son lieu de travail ce que j’ai fait chez TMZ, mais le mardi matin ils s’y rendent et ont perdu leur job. C’est pour ça que Dieu m’a mis ça, à 40 ans”.
Le mari de Kim Kardashian voudrait même voir dans cette maladie un atout plutôt qu’un inconvénient. Comme je l’ai dit sur l’album, ce n’est pas un handicap, c’est un super pouvoir“.

On comprend désormais mieux les nombreuses provocations du rappeur, ses périodes d’hyperactivité, ses fréquentes disparitions des réseaux sociaux, ses allers-retours à l’hôpital (psychiatrique) ainsi que ses déclarations insensées sur l’esclavage ou sur la politique américaine