L’équipe de France en 11 punchlines de rappeurs !

Coupe du monde 2018. Russie. Les Bleus entament la compétition en affrontant l’Australie pour leur 1er match de poule le samedi 16 juin. Comme ses prédécesseurs, les compos pour l’Equipe de France de Didier Deschamps soulèvent toujours le débat sur le choix des joueurs. Et si les rappeurs français pouvaient faire leur 11 de départ, lequel choisirait-il ? Réponse en 11 punchlines (et un bonus).

Gardien – Hugo Lloris :

J’prends du terrain, je le grignote, comme Hugo Lloris je pivote…”
(Kaaris, Je bibi)

Titulaire dans les cages tricolores depuis 2009, c’est également le capitaine qui a succédé à Patrice Evra après le fiasco de 2010 en Afrique du Sud. De plus en plus remis en question à cause de quelques erreurs, notamment sur les derniers matchs amicaux face aux Etats-Unis et l’Italie, Kaaris est là pour nous rappeler qu’il est également capable d’arrêts exceptionnels.

Arrière gauche – Benjamin Mendy :

C’est pour Benjamin Mendy, on connaît pas le banc d’touche…
(JuL, Ça vient de là)

Le pote de JuL ne manque jamais une occasion de dédicacer le rappeur marseillais qui lui rend bien en le citant dans des morceaux et en l’invitant même dans un clip. Il rappelle ici que partout où il a joué il était titulaire indiscutable, ce qui ne sera pas forcément le cas dans cette compétition avec l’avènement de Lucas Hernandez.

Défenseur central – Presnel Kimpembé :

Jeune prometteur comme si j’incarnais Kimpembe…
(Blaiz, Matière)

Le rappeur du 18ème a toutes les raisons de se comparer au puissant défenseur. Tous les 2 jeunes et titi parisiens, pour le moment il y en a un qui a plus percé que l’autre avec sa place chez les 23 Bleus. On imagine que PK3 aurait préféré être dédicacé par son poto Sofiane… ça viendra !

Défenseur central – Samuel Umtiti :

Faut défendre l’équipe comme Umtiti…”
(JuL, Je dis ce que je pense)

S’il y a un rappeur qui aime beaucoup le foot, c’est bien JuL. Très bon joueur, meilleur porteur de survêtements et de maillots, les conseils du petit prince de Marseille en terme de ballon rond font forcément loi. Donc, allons-y pour Umtiti, titulaire en équipe de France depuis l’Euro 2016.

Défenseur central – Raphaël Varane :

Arnaques, Crimes et Botanique/J’passe de-spee à la Varane/J’roule un blunt à la vanille…” 
(Niro, Intro OX7)

Les arrières droits Sidibé et Pavard n’ayant pas la cote auprès des rappeurs, on va mettre un 3ème défenseur central et pas n’importe qui puisqu’il s’agit d’un multiple vainqueur de la Ligue des champions. Régulièrement cité, on va utiliser cette punchline de Niro qui rappelle que la force de Raphaël Varane est sa vitesse rare pour un défenseur central.

Milieu – Blaise Matuidi :

En cas de pépin, Matuidi Charo…
(Niska, Freestyle PSG)

A-t-on vraiment besoin de vous rappeler cette folie ? Dans le monde des footballeurs cités par les rappeurs, il y a un avant et après ce classique.

Milieu de terrain – Paul Pogba :

Sheguey, j’suis black, frais, talentueux, un peu comme Paul Pogba…”
(Gradur, Terrasser)

Paul Pogba fait partie des footballeurs les plus cités dans le rap français, MHD lui a dédié son Afro-Trap part.8 et Gradur place son nom dans 1 morceau sur 2. Mais on a un gros coup de cœur pour cette punchline. A l’époque, Gradi est le plus gros espoir du game, tout comme La Pioche dans le ballon rond.

Milieu de terrain – Ngolo Kanté :

Te fie pas à la dégaine, gros je suis trop chaud, #N’Golo Kanté…
(Dehmo (ex-MZ), Simple pute d’Alkpote)

Ne jamais se fier aux apparences. Kanté est petit, à une tête sympathique, mais il fait partie des milieux de terrain les plus durs à franchir du foot ballmondial. Dehmo n’a pas encore son CV, mais la comparaison est toujours sympa.

Attaquant – Ousmane Dembélé :

Tous sur le rain-té comme Ousmane Dembélé…
(Kalash Criminel, La Guedro)

Bon ok, la phrase “sur le terrain comme” + le nom de n’importe quel joueur est sûrement la punchline la plus grillée du rap français. Mais comme chacune de ses phases, on dirait que Kalash Criminel sort quelque-chose d’incroyable. Et puis si ça permet de se réécouter ce banger, on ne va pas se gêner !

Attaquant – Antoine Griezmann :

“Ramène la dope la plus forte, ils vont me sucer comme si je m’appelais Griezmann…” (OldPee de 13 Block, Griezmann)

Comme le 4Keus Gang un peu plus tard, 13 Block a sorti un morceau entier à la gloire d’Antoine Griezmann. Bon ça leur permet surtout de faire une punchline sur la bicrave à l’époque où effectivement l’attaquant de l’équipe de France était dans beaucoup de bouche après son exceptionnel Euro 2016.

Attaquant – Kylian Mbappé :

J’arrive comme Mbappé dans l’rap…
(Moha La Squale, Thug Life)

Été 2017. Kylian Mbappé et ses 6 mois de football professionnel dans les jambes signent au Paris Saint-Germain pour devenir le 2ème joueur le plus cher de l’histoire, derrière son nouveau coéquipier Neymar. Moha La Squale, de son côté, se lance dans le rap, avec une énergie peu vu depuis longtemps. Résultat, lui aussi signe en maison de disques après seulement quelques freestyles et donne l’impression qu’il va tout niquer. La comparaison la plus évidente de cette page.

[BONUS] Remplaçant – Olivier Giroud :

Lucarne dans ta mère, doublé dans ta race qu’est-ce tu m’parles de Giroud…
(Guy2Bezbar, Dans l’ombre)

A peu près détesté dans les mêmes proportions que Benzema est adulé dans le rap game, Giroud est le souffre-douleur idéal de cette Equipe de France façon rap game. Il en faut toujours un dans un groupe !!!