Loin de l’image de bimbo qu’elle dégage, Kim Kardashian peut se montrer être aussi une femme très engagée. L’épouse de Kanye West s’est prononcée depuis plusieurs mois en faveur d’une réforme de l’univers carcéral et son encadrement. Elle a d’ailleurs rencontré Donald Trump et sa fille Ivanka afin d’apporter sa contribution à cette évolution.

C’est dans ce cadre qu’en juin 2018, Kim K avait pris position en faveur d’Alice Johnson, une femme emprisonnée depuis 1997. Elle avait été reconnue coupable de trafic de drogue et de blanchiment d’argent dans un vaste coup de filet organisé par la police de Memphis (Tennessee). Enfoncée par les autres prévenus, elle écopa de la prison à perpétuité quand eux s’en étaient tirés avec des peines réduites. Une histoire qui avait émue Kardashian, et qui avait finalement abouti sur la libération de cette arrière-grand-mère.

L’aîné de la famille Jenner s’engage à nouveau en prenant parti pour Chris Young. Emprisonné depuis 10 ans, cet homme âgé de 30 ans a été condamné en 2010 à la prison à vie pour possession de marijuana et de cocaïne en récidive. Une peine qui peut paraître largement disproportionnée, mais qui correspond en fait à la loi du Tennessee, définissant qu’après 3 condamnations pour les mêmes motifs, la perpétuité devait s’appliquer. Face à cette injustice, le juge qui avait envoyé Young en prison avait même démissionné juste après cette affaire, se prononçant “contre cette loi injuste”. Il se bat d’ailleurs depuis aux côtés de la famille du prévenu afin de le faire libérer.

Avec le soutien et la popularité de Kim Kardashian, la médiatisation de cette affaire pourrait permettre une révision de cette peine. Elle devrait d’ailleurs rencontrer de nouveau le président américain pour évoquer cette histoire.