Cette année, Tonton fête ses 20 ans de carrière dans le rap. En 1998 son groupe, le 113, sortait Ni barreaux, ni barrières, ni frontières, tandis que la Mafia K’1Fry publiait l’album Les liens sacrés. Depuis ces 2 décennies, Rim’K a croisé un paquet de têtes dans le rap. Certaines sont encore là, d’autres ont disparu, mais lui se maintient en place et jouit en plus d’un énorme capital sympathie auprès de la nouvelle génération.

Et le Vitriot lui rend bien puisqu’il affectionne particulièrement poser en featuring avec les jeunes Mc’s. Il le prouve une nouvelle fois à l’aube de la sortie de Mutant son 5ème album en solo. Impossible cet été d’être passé à côté de sa connexion avec Ninho, Air max. Un morceau qui a squatté le haut des charts et a mis le projet de Karim sur orbite. La tracklist révélée à l’occasion de sa mise en précommande permet de constater que d’autres noms alléchants seront au RDV du successeur de Fantôme.

YL aura certainement l’occasion d’évoquer ses origines communes avec Rim’K et leur double appartenance dans le morceau Immigri. Ce dérivé du français désigne en Algérie les enfants nés en France de ceux qui ont quitté le pays. De son côté, Vald risque bien de faire voyager son compère le temps d’un featuring dans le temps avec Delorean qui rappelle forcément la voiture de la trilogie Retour vers le futur.

Le rappeur du 94 ne se frotte pas qu’aux plus jeunes, puisque Alonzo, déjà présent sur la Monster tape, et AP, “le frère d’une autre mère” complètent ce bien joli casting. Rendez-vous le 21 septembre pour s’écouter le fruit de ces connexions !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Voici la tracklist officielle du projet Mutant 👽🔥⚡👀👊 Rdv le 21 septembre avec @ninhosdt @valdsullyvan @yl_officiel @apdu113 @alonzofficiel

Une publication partagée par RIM’K (@rimkofficiel) le