6ix9ine : écoute sa collaboration avec le Français Vladimir Cauchemar ! [Clip]

Il y a quelques mois, 6ix9ine était de passage à France, alors qu’il entamait une petite tournée européenne de showcases. Malheureusement aucun show n’était prévu sur Paris et sa région, où le ricain a pourtant fait un stop de quelques jours, mais il en a profité pour organiser des rencontres professionnelles et croiser son public.

Parmi ces rencontres, et bien avant de bosser en studio avec Lacrim, 6ix9ine a retrouvé le Dj, beatmaker et producteur du label Ed Banger Vladimir Cauchemar sur le tournage d’un clip. Proche de l’entourage d’Orelsan, Vladimir navigue entre hip-hop et electro, balance de temps en temps des remixes de tracks qui font l’actu (comme Bodak Yellow de Cardi B et Basic d’Orelsan, devenus Basik Yellow) et aime apporter une sonorité médiévale à ses morceaux en intégrant des sons d’instruments d’époque, et à vent comme la flûte ou l’aulos (sorte de hautbois) ! D’ailleurs sa collaboration avec 69 a été effectuée sur son morceau intitulé Aulos qu’il avait en stock (publié fin 2017 sur YouTube) et qui a été retravaillé pour l’occasion, et rebaptisé en Aulos Reloaded.

2 jours après la sortie de sa version audio, le clip a été mis en ligne chez WORLDSTARHIPHOP, chaîne YouTube de référence pour y balancer des exclusivités de rap US. En 2 minutes on retrouve ce à quoi on pouvait s’attendre avec les images du passage de Tekashi dans la capitale : de la rage, des photos dans Paris, un beau bordel avec des 2 et 4 roues dans une banlieue et un 6ix9ine dans son survet’ du PSG tandis que le Français ne lâchait pas son masque de tête de mort qu’il porte lors de toutes ses apparitions publiques…

Vladimir Cauchemar feat. 6ix9ine – Aulos Roloaded :

Parmi ses collaborations européennes, on a également retrouvé Tekashi aux côtés d’Sch et des allemands Farid Bang et Capo sur le titre International Gangstas. De son coté, Vadimir pourrait profiter de cette exposition internationale pour attirer les artistes nord-américains à bosser avec lui !