Sofiane : 93 Empire – Mode d’Emploi [Dossier]

fianso 93 empire

22 morceaux, 44 rappeurs et un seul homme pour tous les réunir : Sofiane. Leader de fait de la scène du 93 en 2018, le rappeur du Blanc-Mesnil a réussi un pari que certains n’auraient même pas osé imaginer : rassembler la crème du 93, certainement le département le plus prolifique en rappeurs, sur un seul album. Ainsi est né 93 Empire, fruit de 3 mois de travail intenses, mais également le résultat des années de charbon de Fianso dans le rap pour réussir à porter un projet aussi lourd sur ses épaules. Retour en 5 points sur la conception de la compilation de l’année !

93 empire artwork

  MENTALITE 93. 

“Ce sont mes rêves de gosse. Maintenant qu’on m’a ouvert la porte, je fais tout ce qui me passe par la tête.” Sa volonté, sa détermination, son travail, ses passions et l’amour de Sofiane pour son département, le 93, sont la base de tout. Né en juillet 1986 à Saint-Denis, Fianso aura toujours baigné dans la fierté de venir de ce département si atypique. Depuis les groupes de tagueurs 93MC et les NTM qui ont fusionné à la fin des années 80 pour devenir le 93 NTM, et accoucher du groupe de rap qu’on connaît tous, venir du 9-3 est devenu une force; alors que le département est connu pour ses difficultés sociales et économiques. Pour Fianso, porté par sa récente réussite, le projet s’est naturellement dessiné : Le 93 est grandiosement célèbre et tristement célèbre. On essaye de se rassembler pour le meilleur. On a essayé d’attirer tous ces talents, de se mélanger et d’en faire un disque : partager notre vision à chacun du 93. Vald n’a pas vécu le 93 comme moi, et je ne l’ai pas vécu comme Kool Shen. Le défi, c’était les egos et le sensibilité artistique de chacun…”

Quand le petit So a 12 ans, ses aînés crachent le Seine Saint-Denis Style. Aujourd’hui encore, quand on lui demande quelle est son équipe de foot préférée, et malgré le fait qu’il ait grandi avec les heures de gloire de l’OM puis du PSG, il répondra le Red Star, ce club qui navigue entre la 2ème et la 3ème division nationale, et qui sent bon le foot populaire. Alors forcément, quand il entame sa grande tournée des cités de France pour sa série de freestyles, #JeSuisPasséChezSo, son passage à la maison sera remarqué et un morceau servira de base à sa future compilation : il s’agit de 93 Empire où il convie Kalash Criminel au micro, mais surtout ramène dans le clip un casting énorme. Alpha 5.20, Kaaris, Vald, Nakk, Mac Tyer, Dinos, Lartiste, Shone, GLK, Dorsaux, Noah Lunsi, Baloo, Busta Flex, Bakyl, Worms T, Ixzo, Solo Le Mythe, le producteur Tefa, et, cerise sur le gâteau, Kool Shen ont tous fait une apparition, démontrant déjà le talent de Sofiane pour unifier. Tout est désormais très clair pour Fianso :“On l’avait déjà expérimenté sur un clip l’année dernière dans mon projet #Jesuispasséchezso, sur un titre qui s’appelait 93 Empire, et de là on a décidé d’en faire un album.”

Réunir autant de monde, de rappeurs de surcroît, sur un clip est une chose, les faire rapper sur un projet en est une autre. Sofiane n’est d’ailleurs pas le 1er à se lancer dans l’aventure. En 2008, le label Négative Music se lance dans une série de compilations réunissant des artistes d’un même département : 75, 77, 78, 91, 92, 94, 75 , le 13 et bien-sûr le 93. La compilation de l’époque réunissait un joli casting dans lequel on retrouvait des artistes présents aujourd’hui pour Fianso comme Mac Kregor, Alpha 5.20 (avec son Ghetto Fabulous Gang) et Nakk, mais aussi Despo Rutti et Sazamyzy. De jolis noms pour un résultat loin d’être aussi complet que l’incroyable équipe ramenée par l’artiste du Blanc-Mesnil.

  UN SINGLE ALL-STARS  

Quand on a les bons ingrédients, encore faut-il bien les mélanger pour que prenne la sauce. Alors le chef étoilé Fianso a enfilé sa plus belle toque et a fait revenir dans la même poêle Soolking, Sadek, Kalash Criminel, Vald, Heuss l’Enfoiré et Mac Tyer. En gros la crème du département dans des styles différents, des personnalités fortes, mais toutes ayant un talent reconnu. Et paf, ça a donné Woah, le 1er morceau enregistré pour la compilation. Une belle brochette qui annonce alors un projet jamais fait en France. Sofiane se confie sur le casse-tête que peut représenter un tel concept :  “C’est une aventure cet album, dans le sens où le 93 c’est un département d’équipe, ça a été beaucoup de politique, beaucoup de soirées à discuter. Il y a des gens qui ne s’aiment pas forcément et qui se croisent sur ce projet, d’autres qui ne se serrent même pas la main, mais pour le drapeau, tout le monde est passé au-dessus de plein de considérations et d’ego.”

Le clip de Woah a également été l’occasion de concrétiser le lancement de 93 Empire en réunissant dans un même plan les artistes du morceau – à l’exception de Sadek. Le scénario dans lequel Sofiane est un chef de clan et les autres artistes sont des voyous qui ont leur propre cellule, comme un univers musical à part entière, est également une belle métaphore de ce qu’est l’album à venir… L’arrivée de Kaaris à la fin du clip nous prouvait également que tous les gros noms n’étaient pas sur le 1er single et que de belles surprises arriveraient…

Sur ce single, les artistes se sont tous déchaînés sur la prod Diias. Membre de la Maison des Affranchis, il signe aux côtés de Zeg P et NockPi toutes les instrus du projet. Cette teinte sombre et urbaine aux couleurs de ce département si particulier qui se ressent sur la plupart des morceaux. A cet égard, Sur le drapeau, le 2ème extrait prouve tout le talent de cette équipe, qui a réussi à faire un morceau actuel sans trahir les recettes qui faisaient le succès d’NTM, 20 ans auparavant…

  LE GRAND RETOUR D’NTM

Impossible n’est pas Fianso. C’est ce que tout le monde a pensé quand on a appris que le rappeur de Blankok avait réussi à inviter les NTM sur son projet. Cela faisait 20 ans que ces 3 lettres n’étaient pas apparues sur une tracklist. En effet, depuis leur dernier album en 98, Suprême NTM, et malgrés de nombreux concerts, Kool Shen et JoeyStarr n’ont, entre temps, fait qu’un seul son ensemble : J’reviens, sur l’album Crise de conscience de Ne-She en 2009.

“Je ne leur ai pas vendu de la même manière à tous, parce qu’ils n’ont pas les mêmes codes, il y a différentes générations de rappeurs.” Comme il aime le raconter, c’était un véritable chemin de croix de convaincre ces 2 légendes de relancer la machine en studio, eux qui ont enchaîné en 2018 les dates de concert avec la tournée anniversaire des 30 ans du groupe. “NTM peut avoir un côté impressionnant pour certains. Un jeune rappeur, il ne va pas chercher NTM, il sait que c’est mort. Et là c’était le bon timing, il y avait leur tournée qui reprenait, moi j’avais fait leurs premières parties à Bercy. Il y avait un certain mouvement et une émulation.” Sofiane avait déjà la chance de connaître Kool Shen depuis un moment. Pour JoeyStarr, le rapprochement c’est fait grâce à… son fils ! En effet, la vedette du clip de Tout le monde s’en fout n’est autre que le fils du Jaguarr et de Leïla Sy, également réalisatrice de la vidéo. Sofiane a ensuite pu faire la 1ère partie des 3 concerts parisien que le binôme a fait au mois de mars 2018. Le rapprochement entre les équipes s’est consolidé via Distorsion Productions, qui a organisé la tournée du Suprême, mais également le Zénith de Paris de Fianso qui aura lieu le 9 décembre 2018.

La 2ème mission était de réussir à faire un son qui est dans l’air du temps et là il faut féliciter JoeyStarr pour son refrain à la fois mélodieux et fidèle à sa hargne, tandis que Kool Shen a prouvé qu’il n’avait rien perdu de sa plume. Dévoilé pour la 1ère fois aux professionnels de la musique lors de la convention annuelle de la maison de disques Universal, le morceau est sorti officiellement le 14 septembre. Une date qui tombait bien puisque le groupe était le soir-même en concert à la Fête de l’Humanité qui se passe… dans le 93, plus précisément au Parc de la Courneuve ! Sofiane a bien-sûr été invité sur scène pour boucler la boucle… et capter des images qui habillent le clip qui est sorti la semaine d’après !

  UN CASTING HÉTÉROCLITE  

Il suffit de prêter une oreille au medley que Skyrock a diffusé la semaine du Planète Rap consacrée à 93 Empire pour s’en rendre compte : quand on passe d’Alpha 5.20 à Dadju en quelques secondes, c’est qu’on a réussi à couvrir un spectre de styles de rap particulièrement large. En effet, loin de se contenter d’invités des artistes estampillés rap de rue, Fianso a également réussi à convier des chanteurs populaires : on pense évidemment à Dadju. Si le frère de Maître Gims s’est toujours présenté comme un Parisien, il faut savoir qu’il est né à Bobigny et vit désormais à Romainville. Vegedream, auteur du tube de l’année avec Ramenez la Coupe à la maison, est né et a grandi à Orléans mais disait dans un morceau de la Synésia (2 ans après) : “A la base, j’habite à la Courneuve/Dans le 93, je suis un mec de cité.”

On retrouve également sur le projet Lartiste de Bondy… mais expatrié aujourd’hui au Maroc ! Sofiane a d’ailleurs raconté être parti enregistrer à Marrakech les parties de l’auteur de Chocolat ou Mafiosa. Dans cette même interview pour Planète Rap, le boss d’Affranchis Music raconte également être allé chercher Alpha 5.20 aux puces de Clignancourt. L’avoir sur le projet était également un pari, puisque ce derneir a mis fin à sa carrière de rappeur après son album Scarface d’Afrique, se contenant de quelques rares apparitions sous le nom d’Ousmane Badara.

Mais comme on l’évoquait plus haut, il n’y a pas que dans le style de rap que Sofiane à rassembler large. Il a aussi fait un projet transgénérationnel avec les plus anciens que sont les NTM, mais aussi Busta Flex, les 2 Tandem que sont Mac Tyer et Mac Kregor et Nakk qui ont connu le rap des années 90… époque où venaient tout juste de naître (littéralement) les artistes les plus jeunes du projet que sont le duo Q.E. Favelas de Saint-Denis, les 3 membres du 4Keus Gang, encore Landy et Mayo !

Sofiane confirmait la portée de ce projet grâce à la présence de ces artistes, certes du 9-3, mais de génération ou d’horizon musical différent : “93 Empire s’adresse à tout le monde et pas à une seule génération. Ça va faire découvrir des artistes. Moi auprès du public de NTM par exemple. C’est la même chose pour Mac Tyer, qui est plus de la génération entre NTM et moi, et que les enfants de 15 ans ne connaissent peut-être pas. Sur cet album il y a aussi des stars de la rue que les trentenaires ne connaissent pas. Tout le monde y trouve son compte et tout le monde s’amuse.”

  LES ABSENTS  

Bien sûr, en un seul projet, Sofiane ne pouvait pas faire poser TOUS les artistes du 93 malgré son imposant casting. De même que tous les membres d’une même famille ne s’entendent pas, tous les artistes de s’entendent pas. Il a donc reconnu lui-même avoir dû composer avec “les timings et les projets de chacun”, ajoutant même qu’il a fallu prendre en compte ceux pour qui “le 93 ça représente rien”. Il a également avoué lors d’une interview sur le plateau de Winamax qu’il avait sorti des artistes qui avaient pourtant un bon buzz : “Y en a un ou 2 qui sont pas les bienvenues.

On ne va pas spéculer sur ces noms mais on peut énumérer les absents pour différents motifs. On sait tous que Fababy s’est mis une grosse partie du 93 à dos à un moment dans sa carrière, que Despo Rutti a des rapports compliqués avec le reste du game et notamment Kaaris, qu’il a violemment taclé dans Hommes d’honneur qu’il a sorti cette année. On sait aussi que ça a également chauffé entre le rappeur de Sevran Dorsaux et K2A ! On ne peut pas oublier la séparation entre 4Keus et 4Keus Gang, ce qui doit jouer un rôle dans le fait que seul ces derniers sont présents sur 93 Empire.

On peut regretter l’absence de l’ancienne équipe d’Anfalsh (Casey, Sheryo, B.James, prodige et leur proche Al), surtout que la plupart viennent de Blankok. Mais ces derniers ont toujours affiché une volonté de se maintenir à l’écart de leurs compères du rap-jeu. Parmi la plus jeune génération, on regrette forcément les Sevranais Maes et 13 Block. La scène de Montreuil aussi n’est pas présente (Swift Guad, Paco et les plus jeunes TripleGo). Si Sofiane a réussi à faire revenir quelques anciens d’autres sont restés dans leur retraite. On pense à Escobar Macson, les anciens poulains de Kool Shen, Serum, Sefyu, qui est pourtant en train de teaser son grand retour, les jumeaux proches de Nakk, Les 10 (Lindis et Lavokato), Alibi Montana, La Caution ou encore James Izmad !

Hyperactif et fédérateur, à 32 ans, Sofiane reste toujours vigilant, et conscient du devoir accompli : “Il y a une fine limite entre faire tout ce qu’on a envie, et faire n’importe quoi. J’essaie d’être vigilant là-dessus…” Malgré les absents, et les raisons de leur absence, 93 Empire restera le plus bel exemple de réussite et d’union dans le rap. Est-ce qu’un second volume (avec quelques-uns des absents) ou un équivalent dans un autre département (le 91 donnerait quelque chose de fou) sont à envisager ? Voilà d’autres défis tout aussi alléchants à relever… Fianso lui compte bien défendre son projet sur scène en emmenant son casting de fou avec lui : il évoquait la possibilité d’une tournée “93 Empire” en 2019. En attendant, il sera en concert le 9 décembre au Zénith de Paris, où il pense aussi à défendre ce projet lors de son show : “Je vais déjà défendre une partie de cet album, lors de mon concert en décembre. NTM est déjà convié !”

affiche fianso