A 6h10 du mat’, ce dimanche 7 octobre, face au numéro 27 de l’avenue George-V (dans le 8ème arrondissement parisien), quartier des Champs-Elysées, une Smart Fortwo était stationnée quand 2 individus à moto sont arrivés à sa hauteur, et que l’un d’eux a ouvert le feu. Après ce qui a tout l’air d’être un règlement de comptes, les 2 hommes à bord de la Smart ont été transportés à l’hôpital dans un état grave, alors que les assaillants ont pris la fuite. On apprenait plus tard dans la journée que l’un d’eux, atteint de plusieurs balles de calibre 7,65 mm à la tête, au thorax et au bras droit, était décédé. Il s’agit de Sofiane Hamli, 42 ans, surnommé Toto ou le Chat et figure du banditisme parisien. L’autre homme, Romain Lansard, établi en Corse à Porto-Vecchio et également connu des services de police et de justice, est toujours hospitalisé dans un état préoccupant.

actu 17
Photo ©Actu 17

Soupçonné d’une série de vols à main armée (25 vols à main armée entre septembre 1993 et janvier 1995) et de braquages de fourgons blindés dans les années 1990 et 2000, Sofiane Hamli était originaire de Boboche pour Bobigny (93), de la cité de l’Étoile, et était le gendre d’un autre ancien braqueur (Youssef Khimoun). Le 22 avril 2003, il avait été condamné, en son absence, à 20 ans de prison par la cour d’assises de Seine-Saint-Denis pour une attaque de fourgon blindé, datant de 1997, du côté de Villepinte organisé avec un ami à l’époque… Redoine Faïd. Ces derniers temps, les 2 hommes étaient brouillés.
Sofiane Hamli fut arrêté par la police à Groslay (Val-d’Oise) en mai 2004, après près de 9 années de cavale. Rejugé en 2012, il avait été acquitté dans l’affaire de Villepinte mais aussi dans l’attaque d’un fourgon blindé de la Brink’s commis en mai 2002 en Seine-et-Marne, affaire dans laquelle des proches d’Antonio Ferrara avaient été condamnés. Plus tard, il fut également suspecté d’avoir organisé la spectaculaire évasion du “petit italien” Antonio Ferrara de la prison de Fresnes, le 12 mars 2003, sans que rien ne soit jamais prouvé.

sofiane hamli fusillade

Si pour la police il s’en était toujours bien sorti, Sofiane Hamli semblait retiré du grand banditisme et impliqué dans le milieu des affaires  dont un projet de réalisation d’un film sur son beau-père.