Le D, victime d’une arrestation violente de la police en sortie de studio ! [Vidéo]

Une fois encore, les rapports tendus entre la police et des jeunes de quartiers sont allés trop loin. Alors qu’un Jean-Luc Mélanchon peut se permettre de mal parler et de bousculer les policiers lors d’une perquisition tout ce qu’il y a de plus officiel, l’artiste Le D s’est fait interpeller de manière brutale comme le montre une série de vidéos relayées sur les réseaux sociaux.

L’auteur de ce post donne des détails et surtout une vidéo dans laquelle on peut voir la situation tendue. Selon sa version des faits, l’artiste sortait du studio 50K (à Pantin dans le 93, où a été enregistré la compilation Game Over) quand un contrôle de routine a mal tourné. Le rappeur et ses amis ont alors pris des coups de poing, des tirs et des gaz lacrymogènes. Vous pouvez tout voir en faisant défiler les 4 vidéos après le message suivant :

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Interpellation musclée de @led_officiaal et son équipe a la sortie d’une séance studio #bavurepoliciere #violencepoliciere #police #rappeur #injustice2

Une publication partagée par Diwann Ichads (@le_d_de_paris) le

Le D fait partie de ce qu’on peut appeler les ambianceurs dans le rap game. Il l’a d’ailleurs bien prouvé lorsqu’il a mis le feu avec son passage en 1ère partie du concert de Vegedream à La Cigale. Il fait également partie des artistes de la fameuse playlist que jouait Presnel Kimpembe pendant les après-matchs de la Coupe du monde remportée par les Bleus.

Si la musique fait toujours partie de ses activités, il s’était récemment consacré à l’aide de familles sans-logement de Sevran (93). Il leur a notamment payé des nuits d’hôtel et aurait également levé 6000 euros pour leur venir en aide. Il avait promis d’aller ‘gueuler’ à la mairie pour les aider à se reloger…