Rihanna interdit Trump d’utiliser ses musiques lors de ses meetings !

Les semaines se suivent et se ressemblent pour Donald Trump. Enlisé dans un conflit ouvert depuis son élection avec une partie des médias et des stars américaines, le 45ème président des Etats-Unis avait reçu un courrier un peu particulier la semaine dernière. Ecrit par Pharrell Williams, ce dernier avait ordonné à Trump de ne plus utiliser ses musiques lors des meetings qu’ils donnaient. Il faut dire que le contexte était un peu spécial : quelques jours après la tuerie dans une synagogue de Pittsburgh, le titre Happy avait été joué.

Un courrier dévoilé publiquement sur les réseaux sociaux de Pharrell et qui a semble-t-il inspiré Rihanna. La reine du R&B mondial a en fait repris la tweet d’un des conseillers de la Maison Blanche, qui évoquait un meeting de Trump durant lequel l’ambiance était visiblement à la fête. Il précise aussi que le morceau Don’t Stop The Music était joué “et que les gens adoraient ça”.

“Ca a été dit des millions de fois mais je vais le redire pour la millionième une fois: les meetings de Trump sont vraiment particuliers. En ce moment même, “Don’t Stop the Music” passe à fond à Chattanooga pendant que des t-shirts Trump sont distribués à la foule comme dans un match de basket. Tout le monde adore.”

Quelques heures après, Rihanna va reprendre son message, le remerciant pour cette information et expliquant qu’elle et ses équipes veilleraient à ce que la diffusion de ses morceaux soit interdite.

“Plus pour longtemps. Ni moi, ni mes proches ne seraient à un des rassemblements. Merci de m’avoir prévenu Philip !”

Alors que les élections de mi-mandat se déroulent cette nuit outre-Atlantique, Rihanna continue donc de soutenir coûte que coûte les rivaux de son président. On attend désormais la réponse de Trump, jamais avare d’un tacle envers une célébrité…