Chaque semaine, découvre notre sélection des 5 clips rap et R&B sortis aux Etats-Unis… Au programme aujourd’hui, le retour tant attendu d’A$AP Rocky avec Sundress, Quavo transformé en coach de basket pour HOW BOUT THAT ?, le clip barré de Kodak Black, Travis Scott et Offset, The Black Eyed Peas en mode jazzmen et le duo JacqueesBirdman avec un nouvel extrait de leur mix-tape Lost at Sea II.

A$AP Rocky – Sundress :

On débute cette sélection par le retour d’A$AP Rocky, 6 mois après la sortie de son dernier album Testing, et quelques semaines après avoir dévoilé Fukk Sleep avec FKA Twigs. Le rappeur new-yorkais a posté cette semaine Sundress, un titre inédit co-produit par Danger Mouse, qui sample le hit de 2010 Why won’t you make up your mind? du groupe australien de rock Tame Impala. On retrouve Frank Lebon derrière la caméra pour un clip retro particulièrement travaillé où le temps semble s’être arrêté lors d’une soirée en club. Kesewa Abloah, modèle américain, est également présente dans le clip puisqu’elle interprète le rôle principal, celui de la copine (dangereusement armée) d’A$AP.
Ce titre arrive près de 3 semaines après la sortie des 1ères baskets signées par l’artiste, puisque ce dernier a collaboré avec Under Armour pour un modèle vendu en 2 coloris. Une énième preuve de l’attachement du membre de l’A$AP Mob pour la mode et la sape, lui qui est déjà l’égérie de Dior.
Enfin, à partir du 8 janvier à Minneapolis, le rappeur de Harlem se lancera dans une tournée nord américaine, dans le cadre de son Injured Generation Tour.

 

Quavo – HOW BOUT THAT? :

Grand fan de basket, en particulier de l’équipe de NBA de sa ville, les Atlanta Hawks, Quavo est également un très bon joueur puisqu’il a été élu MVP du match des célébrités du All-Star Game 2018 de la NBA. Mais pour la vidéo (réalisée par ses soins et le Kid Studio) de HOW BOUT THAT?, tiré de son 1er album solo QUAVO HUNCHO sorti en octobre, c’est en entraîneur qu’il se transforme afin d’emmener une jeune équipe à la victoire, bien aidée par une mascotte à son effigie et par le “Quavo’s Secret Stuff” : sorte de potion magique des temps modernes qu’il fait boire à ses joueurs. Entre les ambiances de vestiaire et les séquences de match, le tout se termine par une grande fête sur le playground qui se situe juste devant l’immeuble de Capitol Records à Hollywood. Un thème qui colle parfaitement avec ce son bien chaud au refrain entêtant co-produit par OG Parker, à qui l’on doit le hit des Migos, Walk It Talk It. Et en parlant du groupe d’Atlanta, si Quavo mais aussi Takeoff ont déjà sorti leur projet solo, le public attend toujours celui du dernier membre Offset, qui devrait sortir le 14 décembre comme il l’a laissé entendre sur les réseaux sociaux. Un album très attendu, très personnel et sans feat comme l’a annoncé le rappeur, qui devrait ensuite sonner le retour du trio ensemble. Culture III mourrait arriver au début de l’année 2019.

 

Kodak Black feat. Travis Scott & Offset – ZEZE :

Disponible depuis 1 mois et demi sur les plateformes de streaming et sur YouTube, la très grosse connexion Kodak BlackTravis ScottOffset sur ZEZE est depuis cette semaine accompagné d’un clip en bonne et due forme, un peu fou, fait de montages et collages amusants. Mises en boîte par Travis en personne, les images débutent par un message vocal d’une représentante d’Atlantic Records, le label de Kodak, afin “de ne pas dépasser le budget”. Elles vont se poursuivre avec des scènes en tout genre et surtout de making of qui donnent le direction du clip, où des montages improbables nous permettent de voir rapper le boyfriend de Kylie Jenner sous l’eau, ou une voiture encastrée dans un mur lors du tournage. Une réalisation décalée pour un très gros son qui compte déjà près de 100 millions de vues sur YouTube et qui est rentré dès sa sortie en seconde position du Top Singles du Billboard. Bref, Kodak qui sortira son album Dying to Live le 14 décembre, a réussi son coup, bien aidé par des invités XXL qui ont tenus leur rang de stars actuelles du rap US. On retrouvera sur cet opus les morceraux Take One et If I’m Lyin, I’m Flyin.

 

Jacquees x Birdman – Presidential :

A 24 ans, Jacquees fait figure de tête d’affiche du R&B outre-Atlantique. Originaire de la région d’Atlanta, il est engagé depuis 2014 avec le label Cash Money Records de Birdman mais a aussi collaboré à de nombreuses reprises avec son patron, notamment sur les mix-tapes Lost at Sea sorti en 2016 et le 2ème opus Lost as Sea II, dévoilé il y a 2 semaines (le 16 novembre). Les voilà de nouveau réunis pour le clip de Presidential, l’un des titres de ce projet de 14 tracks où figurent : Trey Songz, FYB ou King Issa. Un morceau où le rap assuré de celui qui a été récemment accusé (avec Young Thug) d’avoir commandité une fusillade sur Lil Wayne se mêle à la voix infiniment légère de Jacquees pour un résultat plus que convaincant. Pour le clip, le choix n’a pas été très original puisque les 2 hommes se retrouvent dans une villa où luxe, bimbos en tenues légères et argent sont les maîtres-mots.

 

The Black Eyed Peas – NEW WAVE :

Revenu à 3 comme à l’origine depuis le départ de Fergie, les Black Eyed Peas s’étaient distingués par leur engagement politique et sociale très fort, notamment via les morceaux de Get It ou Big Love présents sur leur dernier album MASTERS OF THE SUN VOL.1 sorti le 26 octobre. Le trio revient cette fois avec un flashback musical puisqu’ils deviennent, le temps du clip de New Wave, les chanteurs d’un club de jazz. Forcément, le son produit par Keith Harris, ami de longue date de Will.I.Am, mais aussi par Ammo, qui a notamment travaillé pour Beyoncé ou Katy Perry, se veut lui aussi “à l’ancienne”, loin des gros bangers qu’on a l’habitude d’entendre désormais. Une vibe jazzy (dont était adepte le rap dans années 1990) pour une vidéo tournée en noir et blanc, mais aussi en sépia, par Shadae Lamar Smith, lui aussi collaborateur régulier du groupe et de Will.I.Am et habitué des visuels léchés. On y voit également défiler des montages de pochettes d’albums inspirées du label Blue Note, alors que le groupe performe sur la scène d’un jazz-club. Une très belle connexion entre tous les intervenants autour de ce titre pour un résultat qui groove à la Jazzmatazz de Guru (RIP).