Booba : ses revenus n’ont pas été révélés par Forbes !

Les revenus des artistes en France sont souvent l’objet de fantasmes. Si aux Etats-Unis, les rentrées d’argent sont assez transparentes, c’est beaucoup moins le cas en France. Ainsi, une rumeur sur les revenus de Booba affole la Toile… ainsi que certains sites de rap et comptes de “médias rap” sur les réseaux sociaux, alors qu’elle est complètement bidon. 

Tout part d’un soi-disant article extrait de Forbes, le très sérieux magazine économique. Dans sa version américaine, c’est lui qui publie chaque année les revenus et les fortunes des artistes, mais également des sportifs, des biznessmen, etc. Ainsi, depuis quelques jours, ce fake article issu de la version française de ce média tourne sur Internet. S’il ressemble tant à un vrai article, c’est qu’il est basé sur celui intitulé Classement Forbes France : Les Footballeurs Français Les Plus “Bankable”, rédigé par le journaliste Samir Hamladji . Sauf qu’ici, il a été remixé – avec quelques fautes – pour devenir : Classement Forbes France : Booba et Kylian Mbappé ont vu leur revenu explosé en 2018 (sic).

En reprenant la mise en page de l’article original (et même le nom de son auteur et sa photo pour faire plus crédible), ce fake explique que Booba a gagné la somme de 58 millions d’euros en un an. Si le Duc gagne certainement très bien sa vie, ce chiffre le classerait dans les plus gros revenus mondiaux de l’année dans la catégorie musique. Mais là où le soi-disant article est vraiment louche, c’est quand il évoque (avec encore des fautes de français) que “Grâce à des logiciels de trading basée sur l’intelligence artificielle, il a empoché le jackpot et gagné 30 millions d’euros supplémentaires”.

Tout s’éclaire : ce faux article de presse est en fait une publicité déguisée pour des arnaques du Web qui incite les personnes à investir dans des plans de trading foireux. Sur Facebook, ce type de faux articles est souvent sponsorisé pour essayer de piéger plus des personnes… et des médias qui ont également relayé cette information comme si elle était vraie. D’ailleurs, l’auteur de l’article original a lui-même démenti la véracité de ces écrits :

Un autre article du même genre apparait souvent dans les fils Facebook sur le même principe : vous pouvez le consulter ici mais surtout pas le prendre au sérieux !