Si elles ne valent pas les frasques de 6ix9ine, les aventures de Lil Pump sont quand même assez souvent spectaculaires. Dernière histoire en date : le rappeur s’est fait sortir de l’avion qui devait traverser le pays, de Miami à Los Angeles. 

Le mois de novembre de Pump a été marqué par une tournée européenne assez épique. Passé par Paris, le crew s’est surtout fait remarqué au Danemark. Arrêté par les keufs pour possession de drogue, il a fait de la garde à vue après s’être fait cramer en train de faire un doigt d’honneurs aux keufs. Il s’en est sorti avec une amende mais également une interdiction de territoire. De retour sur le sol américain, Lil Pump n’a pas mis les conneries de côté.

Selon les informations du bien fiable TMZ, Gazzy et son équipe devaient s’envoler pour Los Angeles, au départ de sa Floride natale. Sauf que l’auteur de Gucci Gang a été accusé par la TSA (qui s’occupe de la sécurité aéroportuaire) de transporter de la drogue : des substances illicites auraient été retrouvées dans un des bagages enregistrés à son nom. Le vol a été retardé tandis que Lil Pump passait un interrogatoire.


Selon le staff du vingtenaire qui a communiqué à TMZ de nouvelles informations aucune drogue n’a été retrouvée malgré la forte odeur et si Lil Pump a été embarqué, c’est qu’il était confus dans ses explications alors qu’une des valises s’est faite remarquée car… mal étiquetée. il s’agirait donc plus d’une mésentente qu’autre chose. Il n’empêche que Pump s’est encore fait remarquer !

Toutes ces péripéties ne nous donnent pas de nouvelles informations concernant Harverd Dropout, son très attendu prochain projet, annoncé puis reporté à plusieurs reprises. Sortie en vue pour 2019 ?