Pharrell et Robin Thicke condamnés à 5 millions de $ pour Blurred Lines

C’est un épisode judiciaire et musical qui dure depuis plus de 3 ans qui vient de prendre fin. Pharrell et Robin Thicke ont été définitivement condamnés à verser 5 millions de dollars aux ayant-droits de Marvin Gaye.

En 2013, Pharrell Williams marche sur l’eau en enchaînant 3 tubes mondiaux : Happy, Get Lucky avec les Daft Punk et Blurred Lines aux côtés de T.I. et Robin Thicke. Malgré le succès incontestable de ce single, son histoire aura été compliqué. Déjà, le clip a fait polémique. S’il a permis au monde entier de découvrir Emily Ratajkowski, il a également fait polémique pour son image dégradante de la femme. Et puis, il y a cette histoire de plagiat.

Comme de nombreux morceaux, ce single produit par la moitié des Neptunes s’inspire d’un son sorti précédemment : en l’occurence, il s’agit de Got To Give It Pp de Marvin Gaye. Cet énorme classique a inspiré la base du morceau même si la mélodie et les lyrics n’ont absolument rien à voir. En 2015, commence alors un procès entre les héritiers du Prince de la Soul et le nouveau pape de la pop (ainsi que Robin, artiste principal du morceau). Condamnés à plus de 7 millions de dollars de dommage et intérêt, les 2 chanteurs peuvent presque être satisfaits de l’ultime décision du tribunal : un peu moins de 5M de $ à payer et la moitié des prochains bénéfices engrangés par le son ira directement dans la poche du clan Gaye.

Si on n’est pas inquiet pour les finances de Pharrell, il va quand même devoir vendre pas mal de paires de ses multiples collaborations avec Adidas pour amortir ce coup dur.