Franck Ribéry termine Audrey Pulvar, la ”pseudo journaliste”

Victime d’une polémique assez stupide sur les réseaux sociaux en raison du prix supposé d’une viande qu’il a mangée, Franck Ribéry a répondu d’un gros tacle envers ses détracteurs, Audrey Pulvar en tête.

“Quand on parle, faut assumer” comme dirait Booba et A. Pulvar l’a appris à ses dépens. Il faut dire que la journaliste a décidé de s’attaquer gratuitement à Ribéry alors qu’une vidéo de lui en train de manger une entrecôte en or – dans le restaurant de Salt Bae, le fameux boucher turc, à Dubaï – tournait. Une polémique partie sur une information erronée puisque le prix de la viande n’est pas de 1250 euros comme cela a été dit, mais 1250 dirhams émiriens… soit moins de 300 euros !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

We love you brother good luck 2019 @franckribery7 #saltbae #salt#saltlife

Une publication partagée par Nusr_et#Saltbae (@nusr_et) le

Une bêtise qui a provoqué de nombreuses réponses pour plusieurs motifs évidents : le joueur de football fait ce qu’il veut de son argent, d’autant qu’il est difficilement critiquable pour sa charité vu qu‘il offre régulièrement d’importantes sommes à des associations comme le prouvent plusieurs commentaires

Mais surtout Audrey Pulvar s’était fait remarquer en octobre lorsque la valeur de ses lunettes en écailles de tortue a été dévoilée, 3 300 euros selon ses dires (certains médias en évoquaient 12 000), et avait répondu qu’elle faisait ce qu’elle voulait de son argent… Drôle d’ironie !

Cette polémique n’a pas manqué d’énerver Franck Ribéry, qui a répondu (sans fautes, ce que beaucoup ont relevé) avec  à qui il espère que ses lunettes lui permettent d’entrevoir un meilleur avenir professionnel que celui de pseudo-journaliste. On appelle ça un tacle à la gorge.