Les bandanas bientôt en berne ? Un des représentants de la scène Westcoast des années 90, Daz Dillinger, pourrait écoper d’une lourde de peine de prison s’il était reconnu coupable des faits qui lui sont reprochés.

Le cousin de Snoop Dogg risque gros. Au mois de septembre 2018, 13 charges sont retenues contre lui après la découverte de 117 grammes de weed ainsi que de 5 paquets de cigarillo contenant de la marijuana, 2 grinders, un bocal avec la marijuana, 10 capsules d’évaporateur de THC, un récipient contenant du miel de THC et un jus de raisin au THC. Tout ceci se trouvait à son domicile de Powder Springs, à une trentaine de kilomètres d’Atlanta. Libéré après avoir versé une caution de 15 000 dollars, celui qui a composé plusieurs hits pour 2Pac a vu les poursuites ne pas être arrêtées pour autant. Au final, ce sont 2 chefs d’inculpation qui ont été retenues : possession et vente de stupéfiants.

Inculpé en décembre pour possession de plus d’une once (environ 30 grammes) de weed ainsi que de l’huile, le membre de Tha Doggpound risque donc une peine pouvant aller jusqu’à 25 ans de prison, la Georgie étant un Etat particulièrement sévère pour les affaires de drogues.

Même si ce n’est plus la grande époque, Daz Dillinger poursuit sa carrière musicale. En février 2018, il a sorti un 30 titres, Dazamataz, sur lequel on retrouvait les éternels compagnons de route Snoop, Kokane et Kurupt. Si sa peine venait à se confirmer, ce serait son dernier projet avant un bon moment…