R. Kelly veut exposer ”les mensonges” de tous ceux qui l’accusent

Accusé des pires scandales sexuels pendant les 6 heures du documentaire Surviving R. Kelly, le chanteur de R&B ne compte pas se laisser faire et prévoit de démonter tout ce qui a été dit sur lui. 

C’est un énorme chantier qui attend Robert. Reprendre chaque histoire racontée sur lui pendant le documentaire-choc qui a fait couler beaucoup d’encre est un sacré boulot. S’il avait dans un 1er temps prévu d’attaquer chaque intervenant (ils sont une soixantaine en tout) en justice, l’ex-mari d’Aaliyah compterait régler ses comptes sur la Toile.

Selon le site TMZ, R. Kelly prévoit de lancer un site Web intitulé SurvivingLies.com dédié à ces affaires. Il compte y expliquer les mensonges qui selon lui sont proférés dans le documentaire, mais également les raisons qui poussent toutes ces personnes à être contre lui. Un projet qui n’est pas encore en place et qui a été embryonné avec le lancement de la page Facebook du même nom. Sauf que celle-ci a déjà sauté…

La page a été supprimée du réseau social car un il y aurait eu un échange de messages entre R. Kelly et une des jeunes femmes qui l’appelaient “daddy”. Un représentant de FB a déclaré à TMZ : “La page a été supprimée pour violation des standards de la communauté et a été supprimée. Nous ne tolérons ni l’intimidation ni le partage des informations personnelles de contacts d’autres personnes et nous prenons des mesures pour les contenus qui enfreignent nos règles dès que nous en avons connaissance.

Si une vidéo de l’ex-femme de R. Kelly, Andrea, permettait de remettre en cause sa sincérité, une autre remet en cause 3 témoins : Joycelyn Savage, Dominique Gardner et Azriel Clary. On peut les voir au 1er rang d’un concert de leur idole, tout donner pour lui et loin d’avoir l’air d’être des esclaves sexuels. A moins qu’elles ne soient atteintes d’un syndrome de Stockholm…