Ventes d’album : le streaming va moins compter qu’avant…

L’impact du streaming est important dans l’industrie musicale et encore plus dans le rap. A tel point que le SNEP a décidé de réduire son poids dans le calcul des ventes d’album en France. 

Pour calculer les chiffres de vente (qui ne sont jamais officiellement révélé sauf pour les certifications), le Syndicat National de l’Edition Phonographique (SNEP) compte 1000 écoutes en streaming comme l’équivalent d’un album vendu. Ceci date d’avant que les règles changent. Il faut désormais faire 1500 clics pour équivaloir à un seul CD vendu en physique (ou en digital). Ce qui réduit de 33% le poids du streaming !

Forcément, c’est le rap français qui va pâtir de cette réforme. Si les gros vendeurs comme Jul, Maître Gims ou encore Soprano font d’énormes scores en physique, il y a pas mal de rappeurs qui font une grosse partie de leur vente grâce au streaming. Si leur rémunération ne va pas changer puisque c’est le nombre d’écoute qui fixe leurs revenus, les chiffres de vente et par conséquence le nombre de certifications devraient bien baisser dans le courant des prochaines semaines.