R. Kelly : une de ses victimes affirme avoir été menacée par le chanteur

Voilà un nouvel épisode dans l’énorme scandale R. Kelly, relancé le week-end dernier par la diffusion du documentaire Surviving R. Kelly qui faisait témoigner de nombreuses victimes du chanteur de R&B. Lors d’une conférence de presse, l’une des accusatrices de R. Kelly, Faith Rodgers, aujourd’hui âgé de 21 ans, a affirmé avoir reçu une lettre de menaces après avoir qu’elle ait témoigné dans le fameux documentaire. Elle y expliquait notamment avoir rencontré le chanteur après un concert qu’il avait donné à San Antonio il y a 2 ans avant que ce dernier n’abuse d’elle et ne lui transmette volontairement, selon elle, un herpès génital.

Dans un courrier non signé mais qui pour la jeune femme et ses avocates ne laisse aucun doute sur l’identité du rédacteur (R. Kelly selon elles), Faith Rodgers est clairement menacée d’être “publiquement exposée” par la divulgation de photos intimes. L’auteur affirme aussi qu’il “fera témoigner 10 hommes pouvant parler de sa vie sexuelle” et réclame la publication des tests “prouvant l’origine de ses MST”. Des propos qui ne semblent clairement pas effrayer la victime ni ses avocates, qui ont expliqué ne pas avoir peur des intimations de R. Kelly.

De l’autre côté, l’avocat de l’auteur de Ignition, Steve Greenberg, a évidemment nié les accusations en affirmant que l’authenticité du courrier était loin d’être prouvée et qu’il pouvait s’agir d’une lettre écrit par une personne tierce ou même d’une totale invention. Autant dire que la bataille juridique qui s’annonce risque d’être particulièrement compliquée…