Après un bel exercice 2018, le rap game n’a pas eu le temps de se reposer et attaque l’année sous les chapeaux de roue. En 2019, des promesses doivent se confirmer et on vous en a sélectionné 10.

Street, kickage, bête de scène, chant, ces rookies – venant des 4 coins de l’hexagone – ont tous des atouts particuliers la particularité de ne pas avoir encore sorti le moindre projet : leur 1ère publication va (ou devrait) voir le jour dans les prochaines semaines semaines, prochains mois… et même prochains jours.


   #01.  HEUSS L’ENFOIRÉ    
Carré comme le nord de la Corée

A moins d’un mois près, Heuss l’Enfoiré ne pouvait pas faire partie de notre liste de rookies : le 25 janvier, le rappeur du 92 expert en capitales européennes sortira son 1er projet, En esprit. Cet album vient aboutir 1 an et demi de prestations remarquées depuis la sortie de BX Land en juillet 2017. C’est principalement avec les freestyles que le rappeur s’est fait remarquer : que ce soit dans Rentre dans le cercle de Sofiane qui l’a pris sous son aile ou dans Planète Rap sur Skyrock. Comme l’a bien compris Fianso en son temps, Heuss utilise tout le pouvoir de diffusion de l’émission de Skyrock en y dévoilant des exclusivités, performées à la perfection comme Hakan Sukur ou encore L’Enfoiré.

Du charisme, un parcours (entre la rue, le rap et la prison), un univers bien à lui où se mêle un gangstérisme à la petite semaine et à l’ancienne, des prostitués de Paris à la Belgique, l’art du storytelling et surtout un lexique et des rimes à renverser les puristes, Heuss a tout du très très bon rappeur. Et même plus, comme Les Méchants, single qui montre que l’artiste est déjà capable de s’ouvrir sans rien perdre de ce qui fait sa singularité. L’album regorge d’autres moments aussi excellents que surprenants et pourrait faire de Heuss la meilleure réussite de ce début d’année 2019

    #02.  LANDY    
Le prochain empereur du 93 ?

Si le 93 a le vent en poupe, ce n’est pas avec Landy que les choses vont changer. Le rappeur de Saint-Denis a toutes les cartes en main pour faire partie des grosses sensations de l’année 2019. Les chiffres ne mentent jamais et avec les 12,2 millions de vues dépassées par son tube Mytho, l’artiste de 22 ans a déjà prouvé sa capacité à signer un tube. Ce qui ne l’empêche pas de garder un pied dans la rue (Comme un bloodz)… quitte à se faire incarcérer quelques mois à Fleury-Mérogis.

Pas de frontières musicales. Musicalité du flow, prestance et capacité d’adaptation à différentes ambiances font que l’artiste est déjà complet malgré la jeunesse de sa carrière. Signé chez All Points, le label qui publie Jul, Landy s’est bien entouré pour l’arrivée de son 1er projet prévu pour le 1er trimestre 2019. Le Marseillais D’or et de Platine y sera présent pour le morceau Bresom qu’ils ont déjà joué chez Planète Rap.

    #03.  ZEGUERRE    
L’énergie au service du rap

La ville de Lyon va-t-elle enfin avoir une vraie tête d’affiche dans le rap français ? Le centre de la 2ème aire urbaine de France nous a sorti Zeguerre, un de nos 10 espoirs de l’année 2019. Très proches de Daymolition, l’équipe de vidéastes signe pour le moment tous ses morceaux sur leur chaîne YouTube, dont les plus populaires flirtent avec les 2 millions de vues. Bien soutenu par Sofiane qui a eu le nez creux dans ses dernières trouvailles, le rappeur du 5ème arrondissement de la capitale des Gaules a eu l’occasion de faire ses preuves dans Rentre dans le cercle et en 1ère partie du Zénith de Paris de Fianso.

Une énergie indéniable et un sens du kickage “à l’ancienne” (un peu comme l’a ramené Ninho) sont les principales qualités de Zeguerre, 26 piges au compteur. Véritable machine de guerre quand il passe derrière le micro, il est aussi capable de subtilité et d’avoir une vraie plume comme l’a prouvé Bénéfice max, son morceau le plus populaire jusqu’à présent. 

     #04.  DIDDI TRIX     
Le rookie des rookies

Diddi Trix est certainement le moins connu des artistes de cette liste mais son potentiel est tout aussi grand. N’ayant pas encore de vidéos ayant dépassé les 500 000 vues à l’heure où sont écrites ces lignes, le rappeur de Bondy est encore en plein développement. Agé de 21 ans et tout droit venu du quartier du Radar, il a d’abord commencé le rap avec le groupe Batara Gang. Splité depuis 2016, le collectif reste un soutien pour lui et il en aura besoin tant il a les moyens d’exploser en 2019 .

Un potentiel incroyable. Du sale dans ses textes, de la douceur dans le flow, Diddi fait partie de cette nouvelle génération d’artistes mêlant à la fois le côté rue à un personnage plus complexe biberonné au son d’Atlanta. Originaire du Congo Kinshasa, il évolue avec la team AWA GANG (structure du producteur Dj Kore) qui vient de rejoindre Sony Music, et peut déjà compter sur une solide base de fans.

[nextpage title=”Les Rookies 2019 Part. 2 !”]

rookie 2019 aligne

    #05.  BRVMSOO    
Jeune et ambitieux

Brvmsoo fait partie de cette génération qui met des V à la place des A et sait autant kicker qu’ambiancer. Rappeur typique de son époque, le jeune artiste venu de Nanterre (92) a prouvé tout au long de 2018 sa capacité à varier les ambiances, tout en prenant plaisir à s’amuser de ses flow sur les intrus. De Trixma à Danse, on a donc pu le voir déjà évoluer malgré son jeune âge : Brice Campbell de son vrai nom n’a que 16 ans. Il va pourtant sortir le 15 février sa 1ère mix-tape : Voila

En plus d’un sens du refrain et du tube déjà assez bien aiguisé en à peine plus d’un an de carrière, Brvmsoo a su aussi bien s’entourer : il peut ramener des humoristes comme Mister V et Just Rhiad dans ses clips (Danse, Na mesa) tout comme s’entourer d’autres jeunes rappeurs que sont les 4Keus (avec qui il est monté sur scène pour leur concert à La Cigale) ou Junior Bvndo (comme dans son dernier clip, Comme avant). Il s’est également frotté au Rentre dans le cercle, preuve que le rookie d’origine camerounaise n’a pas froid aux yeux…

    #06.  KIKESA    
La bête de scène

Après Nemir, Kikesa va-t-il devenir le nouveau vainqueur du Buzz Booster à tenir une place importante dans le game ? Sans vouloir faire offenses aux précédents lauréats, l’artiste nancéien est le plus prometteur depuis le 1er gagnant du tremplin rap national Numéro 1. Avec son jeu de scène bien entouré de son équipe de Nouveaux Hippies et son rendez-vous hebdomadaire (DDH) qui a conquis de plus en plus de fidèles en 2018, le rappeur expatrié à Lyon a tout pour être une des attractions de 2019.

Car Kikesa port bien son nom : démonstration de flows et challenges (comme kicker sur les prods de boss du game que sont Gims et OrelSan) font partie de ses loisirs favoris. Et l’artiste a également un côté pop, tant dans ses sonorités que dans son univers à l’esthétique soignée où prime le cool. Si un projet est dans les tuyaux, c’est une nouvelle fois sur scène que l’artiste devrait nous régaler avec déjà un Olympia prévu le 26 octobre 2019, sans aucun album encore sorti ! 

     #07. 100 BLAZE     
La nouvelle vague marseillaise

Revenue tout en haut de l’affiche, la scène marseillaise bat son plein avec le succès de plusieurs artistes. Si différents espoirs incarnent le renouveau de la ville, nous avons misé sur 100 Blaze pour être le rookie 2019 de la cité phocéenne. D’ailleurs nous ne sommes pas les seuls à croire en lui puisque le rappeur a déjà signé sur DefJam France, l’une des écuries rap phares d’Universal. Il faut dire qu’il est difficile de passer à côté de ce rappeur originaire des Comores qui a grandi dans le 3ème arrondissement de M.A.R.S.

S’il trouve son inspiration en France dans l’écriture d’artistes comme Youssoupha, Disiz, Kery James, Médine, Psy4 2 La Rime ou encore Puissance Nord, outre-Atlantique ses références sont Jay-Z ou Kendrick Lamar. Son aisance face caméra – héritée de ses années de théâtre – et sa particularité à placer des phrases entières en anglais dans ses couplets l’ont fait se démarquer lors de son passage dans le 6ème épisode de la saison 2 de Rentre dans le Cercle. Depuis la carrière de l’artiste qui vise “la popularité de Michael Jackson” a vu son buzz exploser même si pour le moment il n’a pas encore péter le million de vues sur un clip (Japon y est presque !). Mais rassurez vous, il a tous les atouts pour y arriver.

     #08.  KOBO     
Les rimes complexes du plat pays

La Belgique est devenue une place forte du rap français en quelques années, le succès de Damso en étant son plus important symbole. Dans son sillage, un rappeur a un énorme potentiel avec une écriture au moins aussi complexe : Kobo. Rappeur qui pose sous son vrai prénom et également d’origine congolaise, le Belge s’est fait remarquer grâce à son aîné qui l’a notamment invité sur un feat, jamais sorti, qui pourrait être sur la mystérieuse mix-tape QALF.

Si la carrière de Kobo n’a pas encore décollé, c’est certainement en partie dû à sa faible productivité. Avec seulement 3 sons sortis en 2018 (mais chacun est très travaillé : All Eyez On Me, Baltimore et Follow me pour Rapelite), difficile de fidéliser un public. Heureusement, après un passage dans le Rentre dans le cercle spécial Belgique, il attaque fort la nouvelle année avec Charbon et surtout il prépare son 1er projet, Période d’essai. Cette mix-tape sortira chez Polydor France (Universal) qui a déjà signé ce talent du rap francophone qui mérite une plus forte exposition.

     #09.  S2R GANG     
Les 4 trapistes du 91

Voici non pas 1 mais 4 rookies en un seul nom : S2R Gang. John Pablito, Popey, MAD Pablito et F.D.I nous viennent de Ris-Orangis dans le 91. Si leurs noms ne vous disent rien, leur notoriété est déjà pourtant bien avancée comme en témoigne les plus de 10 millions de vues cumulées sur leur chaine YouTube en 2018 ! Leur buzz, ils le doivent surtout à leur série de morceaux DLV qui forment une vraie histoire quand ils sont mis bout à bout : Intro, Conférence, Snitch et le plus récent Libérable. Les clips viennent bien illustrer cette fiction en mettant en scène les rappeurs qui parlent bizness au téléphone.

Avec leur trap bien hardcore sans chant ni autotune, S2R Gang colle bien à la rue et affiche déjà un potentiel conséquent qui n’attend qu’à être confirmé en 2019. Si aucun projet n’a pour le moment été annoncé, le quatuor a terminé 2018 avec Beuh beuh, leur featuring avec Dinor et annonce une apparition sur la compilation Bendo 6 à paraître le 25 janvier.

     #10. BADJER     
Le distributeur des doses

Originaire de Champs-sur-Marne (77) comme son poto Timal, Badjer ne passe pas inaperçu dans le milieu du rap. Longue chevelure bouclée aux reflets blonds et tâche de naissance au milieu du visage permettent de l’identifié rapidement. Mais le Seine-et-Marnais n’est pas qu’une gueule : c’est également un excellent kickeur qui l’a démontré au travers de sa série de freestyles La Dose sortie en 6 volumes jusqu’à atteindre ensuite l’Overdose

Vous l’aurez compris, le kickage, une voix atypique et la hargne (ajouté à un indéniable charisme) sont les principaux atouts de cet autre artiste sur lequel on met un billet pour cette nouvelle année. Avec son style hardcore qui transpire la rue, il a déjà conquis une base de fan dans le game : le pari est de savoir s’il va s’ouvrir pour élargir son audience ou rester dans sa ligne actuelle…