Rookies 2019 : les 10 artistes qui devraient péter cette année !

rookies 2019

Après un bel exercice 2018, le rap game n’a pas eu le temps de se reposer et attaque l’année sous les chapeaux de roue. En 2019, des promesses doivent se confirmer et on vous en a sélectionné 10. Street, kickage, bête de scène, chant, ces rookies – venant des 4 coins de l’hexagone – ont tous des atouts particuliers la particularité de ne pas avoir encore sorti le moindre projet : leur 1ère publication va (ou devrait) voir le jour dans les prochaines semaines semaines, prochains mois… et même prochains jours.


   #01.  HEUSS L’ENFOIRÉ    
Carré comme le nord de la Corée

A moins d’un mois près, Heuss l’Enfoiré ne pouvait pas faire partie de notre liste de rookies : le 25 janvier, le rappeur du 92 expert en capitales européennes sortira son 1er projet, En esprit. Cet album vient aboutir 1 an et demi de prestations remarquées depuis la sortie de BX Land en juillet 2017. C’est principalement avec les freestyles que le rappeur s’est fait remarquer : que ce soit dans Rentre dans le cercle de Sofiane qui l’a pris sous son aile ou dans Planète Rap sur Skyrock. Comme l’a bien compris Fianso en son temps, Heuss utilise tout le pouvoir de diffusion de l’émission de Skyrock en y dévoilant des exclusivités, performées à la perfection comme Hakan Sukur ou encore L’Enfoiré.

Du charisme, un parcours (entre la rue, le rap et la prison), un univers bien à lui où se mêle un gangstérisme à la petite semaine et à l’ancienne, des prostitués de Paris à la Belgique, l’art du storytelling et surtout un lexique et des rimes à renverser les puristes, Heuss a tout du très très bon rappeur. Et même plus, comme Les Méchants, single qui montre que l’artiste est déjà capable de s’ouvrir sans rien perdre de ce qui fait sa singularité. L’album regorge d’autres moments aussi excellents que surprenants et pourrait faire de Heuss la meilleure réussite de ce début d’année 2019

    #02.  LANDY    
Le prochain empereur du 93 ?

Si le 93 a le vent en poupe, ce n’est pas avec Landy que les choses vont changer. Le rappeur de Saint-Denis a toutes les cartes en main pour faire partie des grosses sensations de l’année 2019. Les chiffres ne mentent jamais et avec les 12,2 millions de vues dépassées par son tube Mytho, l’artiste de 22 ans a déjà prouvé sa capacité à signer un tube. Ce qui ne l’empêche pas de garder un pied dans la rue (Comme un bloodz)… quitte à se faire incarcérer quelques mois à Fleury-Mérogis.

Pas de frontières musicales. Musicalité du flow, prestance et capacité d’adaptation à différentes ambiances font que l’artiste est déjà complet malgré la jeunesse de sa carrière. Signé chez All Points, le label qui publie Jul, Landy s’est bien entouré pour l’arrivée de son 1er projet prévu pour le 1er trimestre 2019. Le Marseillais D’or et de Platine y sera présent pour le morceau Bresom qu’ils ont déjà joué chez Planète Rap.

    #03.  ZEGUERRE    
L’énergie au service du rap

La ville de Lyon va-t-elle enfin avoir une vraie tête d’affiche dans le rap français ? Le centre de la 2ème aire urbaine de France nous a sorti Zeguerre, un de nos 10 espoirs de l’année 2019. Très proches de Daymolition, l’équipe de vidéastes signe pour le moment tous ses morceaux sur leur chaîne YouTube, dont les plus populaires flirtent avec les 2 millions de vues. Bien soutenu par Sofiane qui a eu le nez creux dans ses dernières trouvailles, le rappeur du 5ème arrondissement de la capitale des Gaules a eu l’occasion de faire ses preuves dans Rentre dans le cercle et en 1ère partie du Zénith de Paris de Fianso.

Une énergie indéniable et un sens du kickage “à l’ancienne” (un peu comme l’a ramené Ninho) sont les principales qualités de Zeguerre, 26 piges au compteur. Véritable machine de guerre quand il passe derrière le micro, il est aussi capable de subtilité et d’avoir une vraie plume comme l’a prouvé Bénéfice max, son morceau le plus populaire jusqu’à présent. 

     #04.  DIDDI TRIX     
Le rookie des rookies

Diddi Trix est certainement le moins connu des artistes de cette liste mais son potentiel est tout aussi grand. N’ayant pas encore de vidéos ayant dépassé les 500 000 vues à l’heure où sont écrites ces lignes, le rappeur de Bondy est encore en plein développement. Agé de 21 ans et tout droit venu du quartier du Radar, il a d’abord commencé le rap avec le groupe Batara Gang. Splité depuis 2016, le collectif reste un soutien pour lui et il en aura besoin tant il a les moyens d’exploser en 2019 .

Un potentiel incroyable. Du sale dans ses textes, de la douceur dans le flow, Diddi fait partie de cette nouvelle génération d’artistes mêlant à la fois le côté rue à un personnage plus complexe biberonné au son d’Atlanta. Originaire du Congo Kinshasa, il évolue avec la team AWA GANG (structure du producteur Dj Kore) qui vient de rejoindre Sony Music, et peut déjà compter sur une solide base de fans.