Kanye West attaque plusieurs labels en justice dont Def Jam

Si certains voient Kanye West plus proche de l’asile que de l’étoile sur Hollywood Boulevard, le rappeur/producteur n’en reste pas moins proche de ses intérêts et c’est ce qui explique les procédures judiciaires qu’il a lancées. 

C’est une information qui a été dévoilée par plusieurs médias (TMZ, The Blast, The Hollywood Reporter) : vendredi 25 janvier, Kanye West a lancé 2 attaques en justice à la Cour supérieure de Los Angeles. La 1ère contre EMI, l’ancienne maison de disque dont les activités ont été morcelées entre ses différents concurrents et le 2ème contre Roc-A-Fella Records, Def Jam Recordings, UMG Recordings et Bravado International Group.

Avec ces procès, Kanye West compte bien remettre la main sur la propriété de ses enregistrements. De 2003 à 2011, il aurait composé 200 sons qu’il a cédés à EMI avec qui il a eu un différent : il demande donc à la justice de récupérer ses droits afin de toucher les royautés de ses musiques.

Concernant Roc-A-Fella, il s’agit d’une attaque concernant “les droits et obligations réciproques des parties en vertu de l’accord d’enregistrement et des prorogations”. Si les médias qui ont fait fuiter cette information n’ont pas beaucoup de détails, cela concerne en partie des droits de production et d’écriture The Blueprint, l’album qui a lancé la 2ème partie de la carrière de Jay-Z, en partie grâce au travail de Kanye qui s’est également fait connaitre à ce moment-là.

Ironie du sort ou pas, dans le même temps Kanye West se retrouve  en studio avec Damon Dash, l’ancien associé de Jay-Z au sein de Roc-A-Fella, évincé par le mari de Beyoncé. Dans une vidéo postée par Young Lord (ex A$AP Bari), on peut voir les 2 s’enjailler sur un inédit de l’artiste de Chicago… Yandhi semble être encore dans le four !