Les semaines passent et les accusations s’accumulent autour de R. Kelly. Après la diffusion début janvier de la série-documentaire Surviving R. Kelly dans laquelle plusieurs de ses victimes évoquaient les nombreux sévices sexuels du chanteur, les langues se délient largement. Faith Rodgers, l’une des témoins du reportage, a par exemple donné une conférence de presse durant laquelle elle a affirmé avoir reçu des menaces afin qu’elle ne parle plus de sa relation avec R. Kelly. Autant d’accusations qui ont poussé sa maison de disques Sony a rompre son contrat qui le liait à son label RCA.

Cette fois, c’est autour d’une autre de ses ex que les regards se tournent. TMZ nous explique ce matin que de nombreux proches de la jeune femme ont récemment évoqué les violences physiques qu’elle avait subies. En 2017, alors qu’elle avait 19 ans et qu’elle vivait déjà avec l’auteur de I Believe I Can Fly, la jeune femme assistait à un concert de ce dernier quand, à l’issue de celui-ci, R. Kelly l’a, dans les loges, violemment saisi au niveau du cou en l’accusant de regarder un autre homme. Il l’a ensuite projeté contre un mur avant qu’elle ne se relève, mécontente… que son collier, un bien familial, se soit cassé. Des faits qui se seraient passés devant plusieurs témoins sans que personne ne fasse rien.

En face, l’entourage de R. Kelly nie largement ces nouvelles accusations, expliquant qu’il n’était pas violent. Selon eux, la vidéo de l’incident, s’il avait eu lieu, aurait été diffusée ou vendue à des médias. Quoi qu’il en soit, Halle Calhoun avait décidé de le quitter à la fin de l’année, se mettant en couple avec le rappeur d’Atlanta Rocko qu’elle fréquente d’ailleurs toujours aujourd’hui.