KAARIS – OCTOGONE [LYRICS]


 

 

Ouais ouais, ouais ouais
Ris-Kaa, Ris-Kaa
270, frérot, ON3
Blow…

Middle, middle dans ta grand-mère fils de pute
J’ken comme dans un film de cul
J’traîne pas avec tous ces culs
Tu m’tends l’autre joue, j’pisse dessus
J’recharge ma bombonne, tu fais l’pus
Tout ce liquide, tous ces flux
Ceux avec qui tu marches, c’est ceux-là qui te tuent
Seuf à l’air en boîte, ça s’écrit P-U-T-E
Ces bâtards sont des suiveurs, hachek, ils sucent des queues (ah ouais ouais)
Féfé, Féfé, que 2 places
Couilles en roro, cœur de clash
Hier, Louis Vuitton quelle audace
1 million, uno mas
Derrière les barreaux, cavalier
Toujours au garo, avaler
On sait comment ça va s’finir, pas la peine de bavarder
Si t’es mon pire, pour toi je le fais gratuit
Si tu piges pas, mon Magnum .38, traduit (ah ouais ouais),
Biatch, pourquoi tu t’emportes
Excuse-moi mais tu t’comportes (ouais)
Sur moi, tu complotes, suce-moi et suce mon pote (ouais)
Kilo, aérodrome, plomo pour un chrome
Incurable est mon syndrome
On t’jette sous terre avec des hématomes (bow)
Le coup d’cross est électrique
On vole les voleurs, parce qu’ils peuvent pas appeler les flics
Dans mon cas c’est génétique,
J’fais le scénario, le son du toka c’est le générique
Pour toi, c’est la merde, pour nous en tout cas c’est bénéfique
Avec cette dose, j’suis invincible (blow, blow, blow)
Casque intégrale et j’suis invisible (brrrah)
J’t’actionne même si t’es pas ma cible (pute)
Tu crois sûrement qu’on n’est pas massif (Kaaaaris)
Tu fais du bruit, on déclare pas
La Maglite t’éblouit, mais t’éclaire pas
On charbonne, on saute les repas
On sait qu’c’est mal, mais on saute le pas
Tu peux d’mander : j’ai des mains dans l’dos
Même les yeux bandés, on rentre dans ton bendo
J’rentre dans l’boule d’une tchoin et ça capte plus
J’lâche la purée à tard-plus, dis-moi bitch si ça t’a plu
La fama y’a qu’ça de vrai, moi je donne, j’fais pas de prêts
Moi je donnes que pour les vrais, quand je cogne j’fais pas de break
Tu manges les gants, tu manges le grec
ON3 c’est comme l’OPEP, c’est du pétrole quand je sep’
Ça sent le Gucci quand je tep’, t’en veux encore comme le tiep
J’lui fais pas confiance parce qu’il veut c’que j’ai (non)
J’ai connu la galère donc je sais c’que c’est
Je s’rai jamais une icône
Je viens d’en bas comme un gilet jaune
Tu faisais du cheval quand je rêvais d’avoir un VTT
Tous à l’hôpital, demandez au 92ITT
C’est ta meuf la tchoin c’est pas la mienne,
Les petits ponts de Will, c’est dans le te-cha de ta chienne
3 gosses, elle twerke sur le Net
J’imagine pas les kilomètres
2-7 2-7 2-7 2-7

KaarisOctogone :