Victoires de la musique 2019 : Damso, Angèle et BigFlo & Oli récompensés… [Vidéos]

Les 34èmes Victoires de la musique se sont déroulées comme convenu ce vendredi 8 juillet 2019 à La Seine Musicale de Boulogne-Billancourt, présentées, comme l’an passé en direct sur France 2, par Daphné Bürki et sa bonne humeur. Malheureusement cela n’aura pas permis à l’émission de maintenir ses scores habituels. Avec 2 millions de téléspectateurs (13% de part de marché), soit 800 000 téléspectateurs de moins qu’en 2018, la cérémonie enregistre sa plus faible performance de l’histoire.

Si les catégories ne sont – comme souvent – pas forcément représentatives de ce qu’il s’est passé dans le milieu du rap game, entre les hommages incontournables à la chanson française (Jacques Higelin, Aznavour, Alain Chamfort) on retiendra que BigFlo & Oli, Damso ou encore Angèle et Orelsan ont été récompensés.

Ainsi BigFlo & Oli ont reçu la Victoire de(s) Meilleur(s) artiste(s) masculin(s) (devant Eddy De Pretto) et celle de L’album de musique urbaine pour La vie de rêve (devant Eddy De Pretto et Aya Nakazmura). Ils ont créé la surprise en laissant leurs 2 parents monter sur scène pour récupérer leurs trophées, alors que l’an dernier juste leur père était monté sur scène pour interpréter Papa. Emu, le père de Florian et Olivio déclarait : “Pour un ancien clandestin qui faisait la manche et aujourd’hui intermittent du spectacle, (…), me retrouver ici, c’est comme un rêve.

Un peu excités en coulisses, BigFlo & Oli auront eu un geste maladroit en cassant leurs trophées alors qu’ils voulaient trinquer en l’honneur de leur succès en direct sur BFM. Qui casse sa Victoire à part nous, putain de merde ?” commentaient-ils sur leurs réseaux.

De son côté, Angèle remporte les Victoires de l’Album révélation (pour Brol) et de la Création audiovisuelle pour le clip de Tout oublier avec son frère Roméo Elvis, quand Orelsan est récompensé dans la catégorie Victoire Concert pour sa tournée qui l’a conduit jusqu’aux Etats-Unis.

“J’taime pas comme les Victoires de la musique…” (Mort, 2018). Dans la catégorie Album rap, genre à part entière et dont les organisateurs ont pris soin de ne pas confondre avec la Musique urbaine (un vaste débat !), c’est le Belge Damso qui remporte la mise avec son album Lithopédion. Il laisse ainsi sur la touche ses collègues Moha La Squale et Georgio. Au micro, au moment de recevoir sa Victoire, Dems est revenu sur ses antécédents avec cette cérémonie, quand son absence de la liste des nominés 2018 avait créé la polémique : “J’ai pas toujours tenu des propos très élogieux en ce qui concerne les Victoires de la musique […] là où j’ai fait preuve de colère, vous avez su faire preuve d’ouverture d’esprit”. Le rappeur interprètera durant la soirée son titre Feu de bois.

On saluera aussi la performance de The Blaze qui ont reçu la Victoire de L’album de musiques électroniques, pour Dancehall. Au final, ce sont Damso et Orelsan (qui avait fait savoir qu’il déplorait l’absence de son poto aux Victoires 2018) qui ont clôturé la soirée en interprétant en live Rêves bizarres