21 Savage a été libéré de prison sous caution, selon ses avocats !

Selon une information rendue publique par ses avocats, 21 Savage a été libéré de sa détention pour défaut de Visa, qui rendait sa présence sur le sol américain illégale. Installé à Atlanta depuis de nombreuses années, le rappeur serait de nationalité britannique, et serait encore sous le coup d’une expulsion.

Arrêté dans des conditions particulières pour des infractions au code de la route le 3 février à Atlanta, son contrôle par les forces de l’ordre et les services de l’immigration américains (ICE) avait révélé que She’yaa Bin Abraham-Joseph n’était pas en règle avec son statut de résident américain, à cause d’un Visa périmé. 21 Savage avait alors été placé en détention, en attendant son éventuelle expulsion…

Depuis bien des infos sur son compte ont circulé, tandis que de nombreux artistes ricains, de Post Malone, Kendrick Lamar et Offset à J Cole, TI et Cardi B, se montraient solidaires de la situation de 21, et demandaient sa libération. Jay-Z avait également rejoint le #Free21Savage movement, Tory Lanez lui avait dédié un freestyle intitulé Free 21 Freestyle, et une pétition demandant sa libération immédiate avait même été mise en place, réunissant au final plus de 450 000 signatures.

Dans un communiqué, le staff d’avocats de 21 Savage explique qu’au lendemain des Grammy Awards, le rappeur a été entendu dans une dernière audition expéditive : “En 24 heures, au lendemain des Grammy’s où il était programmé pour assister à la cérémonie et se produire en live, nous avons reçu un avis accordant à She’yaa une audition expéditive. […] Aujourd’ui, 21 Savage a été libéré sous caution. Il a retrouvé sa liberté.” Ils poursuivent en remerciant tous ceux qui ont soutenu l’artiste, et ajoute qu’il allait se remettre à la musique pour réunir les gens…

21 savage liberation

Au final, s’il s’avère que 21 Savage était dans l’attente d’un renouvellement de Visa, les raisons de sa détention ne sont pas claires. Sa libération serait par ailleurs en partie due au fait que 21 ne représenterait un danger pour la communauté ni ne présentait un risque de fuir la justice. Sa caution fixée à 100 000 dollars, 21 risque encore une expulsion dont le traitement par la justice va prendre plusieurs années. En attendant, Savage va devoir faire une demande de permis de travail.

De leurs côtés, suite à l’affaire 21 Savage, les services de l’immigration américains ont également dévoilé un communiqué via leur porte-parole Bryan Cox histoire de faire une mise au point sur leur rôle : “U.S. Immigration and Customs Enforcement fully respects the Constitutional rights of all persons to peacefully express their opinions… […] That said, ICE remains committed to performing its immigration enforcement mission consistent with federal law and agency policy.” (“Les services américains des douanes et de l’immigration respectent totalement les droits constitutionnels de chacun à exprimer ses opinions pacifiquement… […] Ceci dit, l’ICE reste engagée à accomplir sa mission sur l’immigration en accord avec la loi fédérale et la politique de l’agence.”)