21 Savage sous le coup d’un mandat d’arrêt… à cause d’un concert

Les déboires judiciaires de 21 Savage semblent loin d’être finis. Après son passage entre les mains des services d’immigration, le voici sous le coup d’un mandat d’arrêt… à cause d’un concert payé qu’il n’aurait pas honoré !

Le karma s’abat-il sur 21 Savage ou cherche-t-on à lui nuire ? La question peut se poser. Le rappeur a été fraîchement libéré sous caution et a été invité à s’expliquer en interview à la TV américaine. Le natif de Londres qui vit aux Etats-Unis de manière illégale depuis 2006 espère enfin régulariser sa situation, mais les choses risquent de se compliquer après les nouvelles révélations faites par TMZ.

En effet, en 2016 le rappeur devait se produire dans un club de Georgie, l’Etat dans lequel il réside depuis son arrivée aux USA. Le rappeur aurait reçu une avance de 9 500 dollars et devait recevoir 7 500$ de plus après sa performance. Sans que l’on sache pourquoi ni comment, 21 aurait reçu la totalité des 17k de $ sans ne jamais monter sur scène. Une plainte avait été déposée en octobre de cette année-là mais le mandat avait été bloqué jusque maintenant.

C’est l’affaire que connait actuellement le rappeur qui a incité le patron du club à appeler le sherif local pour qu’il remette la main sur le mandat. Contacté par TMZ, l’avocat du rappeur est confiant quant au fait que cette affaire soit résolue sans que cela n’aggrave ses actuels problèmes judiciaires : “M. Joseph n’a commis aucune infraction pénale. Nous attendons avec impatience une résolution à l’amiable entre les parties dans un avenir proche, sans aucune implication pénale.