21 Savage s’exprime pour la 1ère fois depuis sa libération [Vidéo]

21 Savage
Crédit : ABC News

Interpellé le 4 février à Atlanta alors qu’il se rendait au Super Bowl, 21 Savage avait dans la foulée été incarcéré pour défaut de Visa par les services de l’immigration américains. Ces derniers nous apprenaient que Shéyaa Bin Abraham-Joseph, le vrai nom du rappeur, était arrivé légalement aux Etats-Unis en 1999 alors qu’il avait 7 ans (il est aujourd’hui âgé de 26 ans). Problème, son Visa avait expiré 4 an après et il est donc resté pendant 13 ans sans autorisation sur le territoire américain, ne faisant une nouvelle demande de passeport qu’en 2017. Il était donc emprisonné depuis dans un centre de rétention pour migrants illégaux, risquant l’expulsion, avant d’être libéré ce 14 février.

Moins de 24 heures après sa sortie, 21 Savage s’est exprimé durant une interview donnée à l’émission Good Morning America, diffusé sur ABC News chaque matin. Il a ainsi affirmé d’emblée n’avoir rien commis d’illégal au volant de son véhicule sur le chemin qui devait le mener jusqu’à la Mercedes-Benz Arena de sa ville d’adoption. Il a alors été intercepté par de très nombreux véhicules de police puis neutralisé par des flics, lui qui était en possession d’une arme (qu’il n’a jamais cherché à utiliser). Il explique ensuite que les forces de l’ordre l’ont transporté “mais ils n’ont rien dit à part ‘On a Savage’”, ce qui lui a permis de comprendre que l’opération avait été préparée à l’avance. Il a cependant refusé de s’exprimer quant aux affirmations de ses avocats, qui ont laissé entendre que cette arrestation était liée aux critiques du rappeur contre le traitement des immigrés illégaux et notamment des enfants“Mes avocats pensent ça… Je ne sais pas. Je ne peux pas vraiment le dire. J’aimerais bien savoir pourquoi les gens pensent ça, mais je ne peux pas l’affirmer ».

21 explique ensuite avoir été enfermé “quasiment toute la journée dans la même chambre », confirmant les informations de la presse qui indiquaient qu’il était incarcéré 23 heures sur 24 chaque jour. Enfin, le rappeur a réaffirmé son désir de devenir citoyen américain malgré les grandes difficultés à faire accepter le dossier qui lui permettrait de régulariser sa situation. Dans ces conditions, l’auteur de Bank Account ou de risque toujours d’être expulsé dans les prochaines semaines…