R. Kelly a été libéré de prison après le règlement de sa caution [Vidéo]

Incarcéré vendredi 22 février au soir, après s’être rendu à la police de Chicago, R. Kelly venait tout juste d’être inculpé de 10 chefs d’accusations pour abus sexuel, accompagnés de circonstances aggravantes. Depuis la diffusion en début d’année du documentaire Surviving R. Kelly, les langues se sont déliées, les dossiers se multiplient et l’avenir du chanteur apparaît de plus en plus sombre. L’auteur du classique I Believe I Can Fly risque désormais de finir sa vie en prison.

On apprenait ce week-end que la caution pour libérer Robert avait été fixée à 1 million de dollars (soit 250 000 dollars par victime), et que le règlement de 10% de la somme totale suffirait à sa libération. Détenu depuis vendredi à la prison de Cook County à Chicago, R. Kelly a été vu ce lundi 25 février en train de quitter les lieux, vêtu du même blouson bleu qu’il portait à son arrivée vendredi. Après avoir passé le week-end derrière les barreaux, le crooner R&B a donc réglé la caution qui lui était demandée. Il aurait versé les 10% du montant total de celle-ci avec un chèque de banque.

Malgré les questions des journalistes présents à ce moment, R. est resté silencieux. Lors d’une audience organisée avant de quitter l’enceinte de la prison, l’avocat de R. Kelly a plaidé non coupable des 10 chefs d’accusations retenus contre son client. Le procureur, lui, maintient que le chanteur a abusé de 4 femmes, dont 3 mineurs, entre 1998 et 2010. Michael Avenatti, l’avocat qui représente 2 des victimes, avait d’ailleurs fourni une vidéo qui semblait montrer Kelly avoir un rapport sexuel avec une mineure. Ce lundi, Avenatti a déposé une seconde vidéo dans laquelle le chanteur aurait un rapport sexuel avec une fille de 14 ans.

Pour sa part, R. Kelly continue de nier en bloc et de proclamer son innocence. “Mr. Kelly n’a absolument commis aucune faute”, a déclaré son avocat, Steve Greenberg. “Personne n’a apporté aucune preuve qu’il ait commis une faute”. Par ailleurs, Kelly doit encore payer une pension alimentaire de 160 000 dollars à son ex-femme Drea Kelly, avant le 6 mars. S’il ne lui remet pas cette somme, il risque encore de la prison, qui viendrait se cumuler à ce qu’il risque déjà…