Une boulangère victime de racisme suscite un élan de solidarité sur les réseaux sociaux

Si les réseaux sociaux sont souvent pointés du doigt pour leurs violences supposées, ils peuvent parfois avoir un effet très positif. Relayée par la LDNA, la Ligue de Défense Noire Africaine, une vidéo du média Negro News a provoqué l’indignation des internautes. Sur les images, on découvre l’histoire d’une femme prénommée Pauline et qui est la propriétaire d’une boulangerie dans la commune de Levallois-Perret (92). Depuis de très longues semaines, elle est surtout la victime de harcèlement sur fond d’un racisme à peine masqué. Ainsi, comme elle l’explique, elle reçoit quotidiennement réflexions et menaces de la part d’inconnus ou même de certains clients. Elle assure même que des personnes l’attendent dans la nuit, quand elle vient ouvrir sa boutique, pour l’intimider. Une situation invivable pour elle, qui doit également aménager son commerce afin de le remettre aux normes, une procédure bloquée par le syndicat de copropriété dont elle dépend. Tout cela serait en fait un moyen de la pousser à quitter les lieux.

Après la diffusion de ce témoignage particulièrement révoltant, un énorme élan de solidarité s’est organisé sur Twitter afin de soutenir cette femme. C’est ainsi que des dizaines de personnes, pour la plupart n’habitant pas la ville de Levallois, se sont rendues dans cette boulangerie afin d’y effectuer un achat, mais surtout pour lui témoigner leur soutien.

De son côté, la mairie s’est dédouanée, expliquant qu’elle ne pouvait rien pour le problème d’aménagement et qu’elle avait invité la dame à aller porter plainte. Autant dire qu’elle n’a pas voulu s’impliquer plus que cela dans cette affaire très grave. En attendant de possibles actions en justice, une cagnotte en ligne a été mise en place afin d’aider Pauline à supporter seul le réaménagement de sa boutique.